Chaos (cosmogonie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chaos (mythologie))
Basilica di Santa Maria Maggiore, Bergame
Le chaos initial par Wenceslas Hollar.

Dans la mythologie grecque, Chaos (en grec ancien Χάος / Kháos, littéralement « Faille, Béance », du verbe χαίνω / khaínô, « béer, être grand ouvert ») est l'élément primordial de la théogonie hésiodique. Il désigne une profondeur béante.

Théogonie[modifier | modifier le code]

Les dieux primordiaux grecs selon la Théogonie d’Hésiode.

Selon la Théogonie d’Hésiode, il précède non seulement l’origine du monde, mais celle des dieux. Abime (Χάος / Chaos) précède ainsi Terre (Γαῖα / Gaïa) et Amour (Ἔρως / Éros). Il donne ensuite naissance à Érèbe ( Ἔρεβος) et à Nuit (Νύξ / Nyx).

« Donc, avant tout, fut Abime ; puis Terre aux larges flancs, assise sûre à jamais offerte à tous les vivants […], et Amour, le plus beau parmi les dieux immortels, celui qui rompt les membres et qui, dans la poitrine de tout dieu comme de tout homme, dompte le cœur et le sage vouloir.

D’Abime naquirent Érèbe et la noire Nuit. »

—  traduction Paul Mazon

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Abime (Χάος / Chaos) est un dieu primordial de genre neutre (το Χάος).

Si Hésiode ne s’étend pas sur sa nature, Ovide en fait dans ses Métamorphoses une « masse informe et confuse qui n'était encore rien que poids inerte, amas en un même tout de germes disparates des éléments des choses, sans lien entre eux. »

Le Chaos se caractérise dès lors par deux éléments principaux :

  • le gouffre sans fond où l'on fait une chute sans fin : la Terre apparaît ensuite, offrant une assise stable, qui s'oppose radicalement au Chaos ;
  • le milieu sans orientation possible où l'on chute dans tous les sens.

Autres conceptions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reynal Sorel, Chaos et éternité. Mythologie et philosophie grecques de l'Origine, Les Belles Lettres, collection « Vérité des mythes », Paris, 2006 (ISBN 2-251-32439-9).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]