Paniónios GSS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paniónios
Logo du Paniónios
Généralités
Nom complet PAE Panionios Gymnastikos Syllogos Smyrnis
Surnoms Kyanerythri (Bleus-Rouges)
Istorikos (Historique)
Fondation 1890
Statut professionnel Professionnel
Couleurs rouge et bleu
Stade Stade de Néa Smýrni
(11 700 places)
Siège Rue Chrisostomou, 1
17121 Néa Smýrni, Athènes
Championnat actuel Superleague Elláda (première division)
Président Drapeau : Grèce Christos Daras
Entraîneur Drapeau : Grèce Apostolos Mantzios
Site web panioniosfc.gr
Palmarès principal
National[1] Coupe de Grèce (2)
Championnat de D2 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Grèce de football 2019-2020
0

Le Paniónios GSS (en grec Πανιώνιος Γυμναστικός Σύλλογος Σμύρνης, Association sportive panionienne de Smyrne) est un club omnisports grec basé à Néa Smýrni dans la banlieue sud d’Athènes et dont la section de football évolue en Superleague Elláda (première division). La section basket-ball, Paniónios BC, évolue aussi en première division nationale.

Il est souvent appelé par commodité « Paniónios [d']Athènes » par les médias français.

Plus ancien club de football grec, il a été fondé en 1890 à Smyrne, dans ce qui était alors l'Empire ottoman. Après l'occupation grecque de Smyrne et l'échange de population qui s'ensuivit, il fut relocalisé en banlieue d'Athènes[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation à Smyrne[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1890 à Smyrne, sous le nom de (Mousikό kai Gymnastikό Syllogo « Orfeus »), club musical et sportif « Orfeus ».

En 1893, certains membres de l'association décident de fonder une section à part, (l'Athlitikό Syllogo « Gymnàsion »), entièrement vouée à la pratique du sport. Le club et participe ainsi à ses premières compétitions sportives.

En 1898, « Orfeus » et « Gymnàsion » fusionnent pour donner naissance au Panionios Gymnastikos Syllogos Smyrnis.

Développement à Athènes[modifier | modifier le code]

Après la défaite militaire grecque lors de la guerre gréco-turque en 1922, et le rapatriement des Grecs de la ville de Smyrne (Izmir) en Grèce, le club s'installe à Athènes, dans le quartier de Néa Smyrni (« La nouvelle Smyrne »).

Le club entretient une tradition de développement de tous les sports, et il est le premier club grec à créer une section féminine vouée à la pratique de l'athlétisme.

Lors de la saison 1969/1970, il connait sa première campagne européenne, en participant à la Coupe de l'UEFA.

Panionios a pratiquement toujours évolué au sein de la première division grecque, et s'est régulièrement hissé parmi les meilleures équipes du championnat, comme en 1971, où le club termine à la seconde place.

Panionios fut également le club formateur ou révélateur des trois grands buteurs grecs des années 1980, Níkos Anastópoulos, Dimitrios Saravakos et Thomas Mavros.

L'équipe atteint les 1/4 de finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football 1998-1999, éliminée par la Lazio Rome.

En décembre 2001, pour éviter la relégation qui le menace en raison de difficultés financières, le club prend alors le nom de Neos Panionios FC.

Changement de propriétaire[modifier | modifier le code]

En 2004, l'armateur Konstantinos Tsakiris est élu président. L'équipe de volley-ball féminin remporte le titre de champion de Grèce en 2006, le premier pour une équipe de sport collectif du club.

Cette même année 2006, Tsakiris acquiert 85 % des parts du club, et entreprend une large restructuration du club. Le club reprend alors son appellation originelle (Panionios GSS).

Sous la direction de l'entraîneur allemand Ewald Lienen, le club termine à la cinquième place du championnat en 2007, se qualifiant ainsi pour la coupe de l'UEFA.

Le propriétaire Konstantinos Tsakiris dévoile par ailleurs un ambitieux projet de développement d'un complexe omnisports afin de remplacer l'actuel stade avec piste d'athlétisme de Néa Smyrni, devenu vétuste.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Saison 2018-2019[3],[4] :

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la France G Jérémy Malherbe
2 Drapeau de l'Arabie saoudite D Amiri Kurdi
3 Drapeau de la Grèce D Giorgos Saramantas
5 Drapeau du Brésil D Luiz Gustavo Domingues
6 Drapeau de l'Australie M Peter Makrillos
7 Drapeau de la Grèce M Panagiotis Korbos (capitaine)
8 Drapeau des Pays-Bas M Roland Alberg
10 Drapeau de l'Autriche A Srđan Spiridonović
11 Drapeau de la France M Oumar Camara
12 Drapeau de la Slovénie G Matic Kotnik
14 Drapeau de la Grèce D Dimitris Stavropoulos
15 Drapeau du Mali D Abdoulaye Keita
16 Drapeau de la Grèce M Giannis Oikonomidis
No. Nat. Position Nom du joueur
17 Drapeau de l'Allemagne A Samed Yeşil
19 Drapeau de la Grèce A Giorgos Masouras
22 Drapeau de la Grèce D Thanasis Papageorgiou
29 Drapeau du Cameroun D Yaya Banana (en prêt de l'Olympiakos)
96 Drapeau de l'Albanie A Fiorin Durmishaj
- Drapeau de la Grèce D Vasilios Rentzas
- Drapeau de la France D Maxime De Taddeo
- Drapeau de la France M Sofiane Sidi Ali
- Drapeau de la Grèce M Sotiris Tsiloulis
- Drapeau de la Serbie G Filip Manojlović (en prêt de Getafe)
- Drapeau de la Slovénie D Milan Kocić
- Drapeau de la Grèce M Ioánnis Maniátis

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]