Château de l'Esparrou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de l'Esparrou
Image illustrative de l'article Château de l'Esparrou
Façade ouest du château de l'Esparrou.
Début construction 1889
Fin construction 1891
Propriétaire initial Joseph Sauvy
Protection  Inscrit MH (2011)[1]
Coordonnées 42° 41′ 20″ nord, 3° 01′ 34″ est
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Commune Canet-en-Roussillon

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Château de l'Esparrou

Le château de l'Esparrou est un château du XIXe siècle construit par Viggo Dorph-Petersen à Canet-en-Roussillon.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château de l'Esparrou est situé immédiatement au-dessus du coin nord-est de l'étang de Canet-Saint-Nazaire, au sud-est du village de Canet-en-Roussillon[2].

Il est contourné au nord et à l'est par l'Agulla del Cagarell, petit canal se jetant plus au sud dans l'étang[2].

On accède au château par la route départementale D 81A qui relie le village de Canet à Saint-Cyprien[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lieu est mentionné au XVIIe siècle sous les noms Lo Sparro et El Esparro[3].

Le mot germanique sparra, auquel a été adjoint le suffixe latin -onem, sans doute dans un but augmentatif, a donné le roman esparra, demeuré tel quel en catalan. Dans cette langue, le terme désigne une barre fermant un champ. En ce qui concerne ce lieu, cela a pu désigner par la suite un poteau de bois marquant une limite, une traverse de bois clôturant un pré voire le pré lui-même[3].

On peut voir le lieu Lesparrou sur la Carte Cassini de 1750.

Description[modifier | modifier le code]

Le château, orienté vers le soleil levant, possède une surface au sol de 400 m2. Il est composé de quatre niveaux : entresol, rez-de-chaussée, premier étage et deuxième étage. L'entresol est composé d'un appartement de garde, d'une salle de chasse avec une grande cheminée, d'une lingerie et de diverses autres dépendances. Passés le grand-hall et un vestibule, le rez-de-chaussée comprend trois chambres, la grande salle à manger, une bibliothèque, une salle de musique et un jardin d'hiver.

Historique[modifier | modifier le code]

Publicité de 1898 pour les vins du Château de l'Esparrou

Joseph Sauvy, président du tribunal de commerce de Perpignan, déjà malade, va décider de faire construire un château pour marquer la fin de sa carrière. Viggo Dorph-Petersen est chargé de la construction du château de l'Esparrou qui débute en 1889 et se termine en 1891. C'est l'une des premières demeures de prestige créées par l'architecte danois dans les Pyrénées-Orientales.

Un vignoble existait déjà sur le site avant la construction du château. Joseph Sauvy, qui achète le domaine viticole en 1875, y fait construire le château et y adjoint un parc de cinq hectares agrémenté d'essences méditerranéennes (chênes-lièges, chênes-verts, cyprès, eucalyptus, palmiers, pins).

Aujourd'hui, le château est toujours un domaine viticole.

Le [1], le château est inscrit au titre des Monuments Historiques.

Littérature[modifier | modifier le code]

Le château de l'Esparrou est mentionné, sans jamais le nommer, dans Le Tramway (2001) de Claude Simon. L'auteur y décrit le bâtiment, les frasques des occupants et le vin de piètre qualité (selon les jaloux) qui y était produit à l'époque de son enfance. C'est aussi l'avant-dernier arrêt du tramway avant le terminus à la plage[4].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le château de l'Esparrou sert de maison à Catherine Deneuve et à Diane Kruger dans le film Tout nous sépare (2017) de Thierry Klifa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Rosenstein et Robert Blanch, Viggo Dorph Petersen : un architecte dans les Pyrénées-Orientales, Nîmes, Mondial Livre, , 312 p. (ISBN 9782953532852)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de l'Esparrou », notice no PA66000032, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a, b et c Carte IGN sous Géoportail
  3. a et b Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  4. p. 98-103 dans l'édition de 2001