Château de Varillettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Varillettes
Nom local Vareilhette
Période ou style Médiéval, renaissance
Type Château
Début construction XVIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Herailh de Polier
Destination initiale Habitat seigneurial
Destination actuelle Hôtel, restaurant
Protection  Inscrit MH (1982)
Coordonnées 45° 01′ 39″ nord, 3° 08′ 53″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Commune Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Varillettes

Le château de Vareilhettes ou Varillettes est situé sur la commune de Saint-Georges dans le Cantal.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Constructions[modifier | modifier le code]

Château du XVIe siècle avec un corps à trois étages carrés, une tour ronde escalier engagée au milieu de la façade, deux tourelles d'angle en échauguette.

Collections[modifier | modifier le code]

Jardin médiéval à six carrés groupés de buis avec jardin des simples, plantes médicinales et aromatiques, sauge, hysope, absinthe, romarin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Famille du Polier[modifier | modifier le code]

Les Polliers ou Polhier sont une famille de robe de Saint-Flour qui a donné plusieurs consuls de la ville.

Famille de Murat de Rochemore[modifier | modifier le code]

  • Catherine de Polhier, fille unique et héritière de Jean et d'Antoinette Suat de Chavagnac, apporte Vareilhettes par son mariage le avec François de Murat, fils de Tristan de Murat, seigneur de Rochemore, de Teyssonières et de La Chassaignes, et Jeanne de Greilh, et lui donna deux fils:
    • François, seigneur de Rochemore et
    • Claude de Murat, seigneur de Vareilhette, né en 1599, maréchal des camps du roi, marié le 7 juillet 1650 avec Louise Mercie qui lui donna un fils:
  • Nicolas de Murat, comte de Gilbertès, colonel d'un régiment d'infanterie qui s'est marié deux fois:
    • En 1686 avec Marie d'Apchier, dame de Gilbertès, file de Jean de La Tour de Murat, comte de Gibertès, et de Marie de Châteauneuf d'Apchier, dont une fille, Marie-Antoinette de Murat de Gilbertès;
    • En 1691 avec Henriette-Julie de Castelnau (1670-1716), fille de Michel, marquis de Castelnau et de Marie de Foucault du Daugnon, qui lui donne aussi un seul enfant :
  • César de Murat, qui vend les château et domaine de Varillettes à N [réf. nécessaire] de Lastic-Sieujac, seigneur de Parentignat.

Famille de Lastic[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille de Lastic.

Évêques de saint-Flour[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, le château devient la résidence d'été de l'évêque de saint-Flour.

Visites[modifier | modifier le code]

Doté d'un jardin remarquable, le château est inscrit au titre des monuments historiques en 1982[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]