Château de Serviantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Serviantin
Image illustrative de l'article Château de Serviantin
Période ou style Médiéval
Type Château de plaisance
Début construction XVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Famille de Morard d'Arces
Propriétaire actuel Personne privée
Protection  Inscrit MH (1960, partiellement)[1]
Coordonnées 45° 14′ 04″ nord, 5° 48′ 33″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Dauphiné
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Biviers

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Serviantin

Le château de Serviantin, ou château de Biviers, ou encore château Servien, est un château de plaisance des XVe et XVIe siècles[3] qui se dresse sur la commune de Biviers dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il fait partie des nombreux châteaux ou maisons fortes qui se dressent dans la vallée du Grésivaudan, aussi appelée « Vallée des cent châteaux ». Il a succédé à une ancienne maison forte du XIIIe siècle.

Le château fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monument historique par arrêté du [1]. Seuls les façades et toitures sont inscrits.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de Serviantin est situé dans le département français de l'Isère sur la commune de Biviers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de ce château remonteraient au XIIIe siècle et comme beaucoup de châteaux construits à cette époque du Moyen Âge, sa fonction première était surtout défensive. Puis au cours des siècles suivants, de la Renaissance jusqu'au XIXe siècle, la bâtisse connut de nombreux aménagements afin de l'embellir et de la rendre plus confortable se transformant ainsi en une belle résidence d'agrément.

Au XVe siècle[3] le château est la possession de la famille de Morard d'Arces, dont les armes sont toujours gravées sur le fronton de la porte d'entrée datant de cette époque. À partir de 1500 et jusqu'en 1655, ce furent près de quatre générations de seigneurs de la famille Servien de Biviers qui vécurent et se succédèrent dans cette demeure.

Il fut la résidence qui a notamment vu naître Abel Servien, homme d'état et diplomate français qui exerça entre autres la fonction de surintendant des Finances du cardinal Mazarin en 1653.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de présente sous la forme de deux corps de logis construit en équerre datant des XVe et XVIe siècles.

Malgré ces nombreux arrangements le château Servien garde toujours cette allure médiévale grâce notamment à ses trois tours. Deux d'entre elles sont rondes et flanquent sa façade sud-est faisant face au massif de Belledonne. La troisième est une grosse tour carrée situé sur la façade nord de la construction en vis-à-vis du massif de la Chartreuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de Biviers », notice no PA00117123, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps.
  3. a et b Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 157.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]