Château de Mont-de-Jeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Mont-de-Jeux
Saint-Lambert-et-Mont-de-Jeux - Château de Mont-de-Jeux - Photo Francis Neuvens lesardennesvuesdusol.fotoloft.fr Portail façades nord et sud (2).JPG
Château de Mont-de-Jeux
Présentation
Type
Propriétaire
Privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Ardennes
voir sur la carte des Ardennes
Red pog.svg

Le château de Mont-de-Jeux est un château situé à Saint-Lambert-et-Mont-de-Jeux, dans le département des Ardennes, en France. Il doit sa célébrité au maréchal de Schulemberg.

Description[modifier | modifier le code]

Il ne subsiste plus du château que des dépendances et la chapelle seigneuriale. La demeure disparue était apparentée par son style à la Place Ducale[1]. Des dépendances, un portail est particulièrement remarquable, avec un passage voûté sur croisée d’ogives en briques, construit en 1857, et s’ouvrant de chaque côté par une arcade en plein cintre, entouré de colonnes géminées positionnées sur un socle décoratives. Ces doubles colonnes sont chacune surmontées d’un entablement couronné par un pot à feu. Les claveaux sont appareillés en bossage[2].

La chapelle, placée de l'autre côté de la D.14 (rue André Dhôtel) est un petit édifice très simple aujourd’hui utilisée en sépulture par la famille d'Achon, héritière du domaine[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé dans le département français des Ardennes, sur la commune de Saint-Lambert-et-Mont-de-Jeux, et plus précisément dans le hameau de Mont-de-Jeux à l'est, situé à l'est de la commune. Le site est sur une colline en hauteur de la vallée de l'Aisne[3]. En face, de l'autre côté de la vallée, se trouve la commune de Rilly-sur-Aisne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château avait été bâti par le maréchal de Schulemberg, vers 1660. Il y mourut en , sans enfant. Il a été vendu par ses neveux en 1767[1]. Endommagé durant la Première Guerre mondiale, il a été complètement détruit par l'artillerie française en durant les combats dans les environs de Rethel[2].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1995[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Paris, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 251-252.
  • Suzanne Briet, Châteaux des Ardennes, Société des écrivains ardennais, coll. « Les cahiers ardennais » (no 17), , 68 p., « Le Mont-de-Jeux », p. 48.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :