Château de Lézignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Lézignac
Image illustrative de l'article Château de Lézignac
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire actuel privé
Protection  Inscrit MH (1977)
Coordonnées 43° 46′ 13″ nord, 1° 58′ 01″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn
Commune Graulhet

Géolocalisation sur la carte : Tarn

(Voir situation sur carte : Tarn)
Château de Lézignac

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Château de Lézignac

Le château de Lézignac est un château situé dans la commune de Graulhet dans le département du Tarn, en France et inscrit aux monuments historiques depuis le 1er mars 1977[1]. Longtemps à l'abandon, il a brûlé le .

Origine[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le château est situé près du Dadou sur la route de Lisle sur Tarn.

Historique[modifier | modifier le code]

Le domaine est donné à l'abbaye de Candeil par le vicomte de Lautrec en 1159. L'abbaye, fille de Grandselve près de Toulouse de l'ordre cistercien[2].

La première trace d'un château local est basée sur la découverte d'un souterrain du XIIe siècle[2]. Le bâtiment est une grange cistercienne qui devient progressivement résidence des abbés de l'abbaye, au centre d'un domaine qui comporte aussi des terres et un moulin[1]. Le château actuel date du XVIe siècle. Construit pendant la période des guerres de religion, les fenêtres du rez-de-chaussée sont munies de grilles. La résidence d'été accueille entre autres, Jean Joseph Ange d'Hautpoul et le duc d'Enghien, avant d'être vendue comme bien national par les révolutionnaires à la suite du décret des biens du clergé mis à la disposition de la Nation. Après 1851, des travaux importants sont entrepris : restructuration des annexes, suppression de la chapelle, réfection, de la toiture en ardoises ou reprise de la tour en briques. Le recentrage sur le château fait disparaître les éléments de la grange cistercienne au profit de la seule résidence[2].

Le , un incendie ravage le château, qui était à l'abandon et parfois squatté, avec de forts risques d'effondrement de la structure[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le bâtiment d'habitation a une forme rectangulaire aux dimensions de 40 m de long, dix de large et quinze de haut. Il est en grès de pays, et une tour toute en brique s'adosse à gauche de la façade. Les communs ont été réduits au XIXe siècle et ce qui en reste est adossé au bâtiment principal de part et d'autre de la cour. Les décors Renaissance abondent comme la porte d'entrée datée de 1561, les fenêtres à meneau ou le grand escalier. De beaux plafonds et cheminées et un décor mural complètent les attraits de ce château[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de Lézignac », notice no PA00095566, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 27 octobre 2015)
  2. a, b, c et d Philippe Cros, Châteaux manoirs et logis : Le Tarn, Éditions patrimoines médias, , 319 p. (ISBN 2-910137-43-0), p. 202-203
  3. La Dépêche, 8 août 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]