Plafond à la française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir À la française et plafond.
Exemple de plafond à la française

Le plafond « à la française » ou « tant-plein-que-vide » est constitué de solives qui ont la même largeur que les vides entre elles (entrevous).

Dès le XIVe siècle, les plafonds à la française sont fréquemment décorés d'armoiries et scènes en tout genres. De nombreux plafonds du XVe siècle sont ainsi conservés dans le midi de la France, à Lagrasse, Capestang, Narbonne, Montpellier, Avignon ou encore Pont-Saint-Esprit où trois plafonds peints sont conservés dans la Maison des Chevaliers.

Au XVIIe siècle, ce plafond très fréquent est orné de fleurs, fruits ou feuilles très colorés, en rinceaux ou en guirlande, auxquels se mêlent les symboles d'un art, d'un loisir ou les armes du maître de la demeure.

Un exemple de plafond à la française peut être vu au château de Fontainebleau, galerie des cerfs.

Sources[modifier | modifier le code]

  • La Maison des chevaliers de Pont-Saint-Esprit, T. 2 : Les décors peints. Corpus des décors monumentaux peints et armoriés du Moyen Âge en France, Christian de Mérindol (2000), 474 p, ISBN 2-910567-23-0
  • Images du royaume de France au Moyen Age : décors monumentaux peints et armoriés, art et histoire, Christian de Mérindol (2013), Conseil général du Gard, 284 p., (ISBN 2-910567-55-9).