Château Sainte-Roseline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Sainte-Roseline
Image illustrative de l'article Château Sainte-Roseline
Exemple de la production de 2007, vin rouge.

Fondation XIVe siècle
Siège social Arcs-sur-Argens
Pays Drapeau de la France France
Production
Appellations Côtes de Provence
Autres productions Château des Demoiselles
Société
Personnes clés Baron Henri de Rasque de Laval,
Aurélie Bertin-Teillaud,
Bernard Teillaud
Divers
Site web sainte-roseline.com

Le Château Sainte Roseline est un domaine viticole situé dans le Var aux Arcs-sur-Argens, non loin de Draguignan et de Trans-en-Provence. Le vignoble est situé sur la commune des Arcs-sur-Argens à proximité de la chapelle Sainte-Roseline.

Historique[modifier | modifier le code]

Le sol argilo-calcaire est un terroir utilisé pour la culture de la vigne depuis le XIVe siècle[1]. À ce titre, le site, propriété d'une abbaye, devient un des premiers vignobles de Provence. Cette gratification serait due à l'intervention de l'évêque de Fréjus, futur Jean XXII, Pape en Avignon qui désirait étendre et valoriser la production de vin[2]. Il devient par la suite la propriété des Barons de Rasque de Laval[3].

Le domaine est reconnu « cru classé » de Provence depuis 1955[1].

Bernard Teillaud reprend le domaine en 1994 à la famille Rasque de Laval[2],[3]. C'est un promoteur immobilier de Grenoble proche d'Alain Carignon[4]. L'année de son installation dans la région coïncide avec celle de la "chute" d'Alain Carignon avec qui il faisait affaire[5]. Il fait appel à l'architecte Jean-Michel Wilmotte pour restaurer l'abbaye. Aurélie Bertin-Teillaud lui succède en 2007[2]. Elle est aussi la représentante de la société Roseline Diffusion dont la présidence est effectuée par la GBTI, une société luxembourgeoise[6](B 163638). Cette délocalisation de la branche vente au Luxembourg est effectuée le 26 février 2013[6]. Cette optimisation fiscale permet de faire baisser l'imposition sur la société à 18 %[7] contre 34,4 % sans le montage fiscal. En 2013, cette dernière avait un chiffre d'affaires de 11,752 M€ pour un résultat net de 587 k€[8]. Le domaine développe une activité œnologique[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bouteilles : Côtes de Provence. Château Sainte-Roseline », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. a b et c Bernard Burtschy, « A la découverte du Château Sainte Roseline, cru classé des Côtes-de-Provence », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « Sainte-Roseline (château Sainte-Roseline) cru classé de Provence », sur Dico du vin, .
  4. Raymond Avrillier et Philippe Descamps, Le Système Carignon, PARIS XIIIe, Éditions La Découverte, , 370 p. (ISBN 978-2-348-01909-8, lire en ligne).
  5. http://www.lesystemecarignon.fr/
  6. a et b « Entreprise Roseline Diffusion aux Arcs », sur LeFigaro.fr (consulté le 15 mars 2019).
  7. « Luxembourg – Fiscalité des entreprises – Impôt sur les sociétés », sur L'Europe est à vous - Entreprises (consulté le 7 août 2020).
  8. « Présentation générale de ROSELINE DIFFUSION », sur French corporate.
  9. Mireille Martin, « L'oenotourisme, tout un art », sur Var-Matin, .

Lien externe[modifier | modifier le code]