Château Sainte-Roseline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château Sainte-Roseline
Image illustrative de l’article Château Sainte-Roseline
Exemple de la production de 2007, vin rouge.

Pays Drapeau de la France France
Siège social Arcs-sur-Argens
Fondation XIVe siècle
Appellations Côtes de Provence
Personnes clés Baron Henri de Rasque de Laval,
Aurélie Bertin-Teillaud,
Bernard Teillaud
Autre production Château des Demoiselles
Site web sainte-roseline.com

Le Château Sainte Roseline est un domaine viticole situé dans le Var aux Arcs-sur-Argens, non loin de Draguignan et de Trans-en-Provence. Le vignoble est situé sur la commune des Arcs-sur-Argens à proximité de la chapelle Sainte-Roseline.

Historique[modifier | modifier le code]

Le sol argilo-calcaire est un terroir utilisé pour la culture de la vigne depuis le XIVe siècle[1]. À ce titre, le site, propriété d'une abbaye, devient un des premiers vignobles de Provence. Cette gratification serait due à l'intervention de l'évêque de Fréjus, futur Jean XXII, Pape en Avignon qui désirait étendre et valoriser la production de vin[2]. Il devient par la suite la propriété des Barons de Rasque de Laval[3].

Le domaine est reconnu « cru classé » de Provence depuis 1955[1].

Bernard Teillaud reprend le domaine en 1994 à la famille Rasque de Laval[2],[3]. C'est un promoteur immobilier de Grenoble proche d'Alain Carignon et soutien de ce dernier dans ce que Raymond Avrillier et Philippe Descamps décrivent comme le « Système Carignon »[4]. Il fait appel à l'architecte Jean-Michel Wilmotte pour restaurer l'abbaye. Aurélie Bertin-Teillaud lui succède en 2007[2]. Cette dernière est aussi la représentante de la société Roseline Diffusion dont la présidence est effectuée par la GBTI une société luxembourgeoise (B 163638). Cette délocalisation de la branche vente au Luxembourg est effectuée le 26 février 2013[5]. Cette optimisation fiscale permet de faire baisser l'imposition sur la société à 18%[6] contre 34,4 sans le montage fiscal. En 2013 cette dernière avait un chiffre d'affaires de 11,752 M€ pour un résultat net de 587 K€[7].

Le domaine développe une activité œnologique[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bouteilles : Côtes de Provence. Château Sainte-Roseline », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c Bernard Burtschy, « A la découverte du Château Sainte Roseline, cru classé des Côtes-de-Provence », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Sainte-Roseline (château Sainte-Roseline) cru classé de Provence », sur Dico du vin,
  4. Raymond Avrillier et Philippe Descamps, Le Système Carignon, PARIS XIIIe, Éditions La Découverte, , 370 p. (ISBN 9782348019098, lire en ligne)
  5. « Entreprise Roseline Diffusion aux Arcs », sur lefigaro.fr (consulté le 15 mars 2019)
  6. https://europa.eu/youreurope/business/taxation/business-tax/company-tax-eu/luxembourg/index_fr.htm
  7. « Présentation générale de ROSELINE DIFFUSION », sur French corporate
  8. Mireille Martin, « L'oenotourisme, tout un art », sur Var-Matin,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel