Cercle de Kita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kita
Cercle de Kita
Cercle de Kita.
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Kayes
Chef-lieu Kita
Communes[1] Badia, Bendougouba, Benkadi Founia, Boudofo, Bougaribaya, Dindenko, Djidian, Djougoun, Gadougou 1 et 2, Guémoukouraba, Kassaro, Kita, Kita-Nord, Kita-Ouest, Kobri, Kokofata, Kotouba, Koulou, Kourounnikoto, Madina, Makano, Namala Guimba, Niantanso, Saboula, Sébékoro, Séféto-Nord, Séféto-Ouest, Senko, Sirakoro, Souransan-Tomoto, Tambaga et Toukoto
Démographie
Population 434 379 hab.[2] (2009)
Coordonnées 13° 15′ nord, 9° 20′ ouest

Le cercle de Kita est une collectivité territoriale du Mali dans la région de Kayes.

Il compte 33 communes : Badia, Bendougouba, Benkadi Founia, Boudofo, Bougaribaya, Dindenko, Djidian, Djougoun, Gadougou 1 et 2, Guémoukouraba, Kassaro, Kita, Kita-Nord, Kita-Ouest, Kobri, Kokofata, Kotouba, Koulou, Kourounnikoto, Madina, Makano, Namala Guimba, Niantanso, Saboula, Sébékoro, Séféto-Nord, Séféto-Ouest, Senko, Sirakoro, Souransan-Tomoto, Tambaga et Toukoto.

Géographie et environnement[modifier | modifier le code]

Le conseil des ministres a adopté le deux projets de décret portant classement des réserves de faune du Mandé-Wula et du Néma- Wula dans le Cercle de Kita, avec pour objectif de contribuer à la protection des grands mammifères qui peuplent ces zones dont certaines espèces sont en voie de disparition et à la conservation de leur habitat. Il vise en outre à contribuer au développement du tourisme de vision de la nature et du tourisme cynégétique[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé dans les années 1880, le protectorat du cercle de Kita est créé suite à une demande du clan Malinké pour se protéger des attaques Peuls[4].

Le clan Kita fait partie des quatre cercles indépendants en 1895, avec Bafoulabé, Kayes et Nioro. Il reçoit une partie du Kaarta à la fin de 1895. Le cercle est rattaché au Sénégal lors de la dislocation du Soudan français par décret du 17 octobre 1899.

Il fait partie de la Sénégambie-Niger (1902) puis du Haut-Sénégal-Niger lors de sa création par décret du 17 octobre 1904, puis du Soudan français. La partie du cercle située sur la rive droite du Baoulé est intégrée au cercle de Goumbou par arrêté du 31 décembre 1914[5].

Le cercle de Kita perdure jusqu’à l’indépendance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi N°99-035 du 10 août 1999 portant création des collectivités territoriales de cercles et de régions
  2. « Résultats provisoires du Recensement général de la population et de l'habitat 2009 », sur Institut national de la statistique (Mali), (consulté le 18 mars 2010)
  3. Communiqué du Conseil des Ministres du 3 février 2010, publié dans L’essor, 4 février 2010 [1]
  4. Sylvia Tag, Paysans, état et démocratisation au Mali: enquête en milieu rural, GIGA-Hamburg, (ISBN 9783928049276, lire en ligne)
  5. « Recherche géographique », sur anom.archivesnationales.culture.gouv.fr (consulté le 30 décembre 2018)