Oualia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oualia
Oualia
La pompe des chemins de fer de Oualia
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Kayes
Cercle Bafoulabé
Maire Sambou Mariko Sissoko (Adéma-Pasj)
Démographie
Population 20 989 hab. (2009)
Population précédent recensement 14 717 hab.
Géographie
Coordonnées 13° 36′ 00″ nord, 10° 23′ 00″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mali
Voir sur la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Oualia
Géolocalisation sur la carte : Mali
Voir sur la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Oualia

Oualia est un village et une commune rurale dans le Cercle de Bafoulabé, région de Kayes au Mali, à 59 km de Bafoulabé.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, qui regroupe 30 villages, s’étend sur une superficie de 1 085 km2[1].Sa population est estimée à 17 434 habitants en 2005.Elle est constituée essentiellement de Malinkés, de Khassonkés, de Peuls, amis aussi de Bambaras, de Bozos et de Sonrhaïs. Les jeunes de moins de 25 ans représentent 65 % de la population[2].

La commune est arrosée par le fleuve Bakoye sur plus de 50 km et deux marigots[1].

Le climat est de type tropical avec une saison froide de novembre à janvier (les températures peuvent descendre à 10°), une saison chaude de février à mai (les températures peuvent atteindre 42°) et une saison des pluies, appelée hivernage, de juin à octobre. Les précipitations annuelles varient de 600 à 900 mm[2].

Le relief est très accidenté, l’altitude passant de 100 à 500 mètres[2].

La végétation est celle de la savane buissonneuse au nord, celle de la savane boisée au sud[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1961 est créé l'arrondissement de Oualia par le regroupement des anciens cantons de Bétéa, Farimboula, Kolama, Koumakana et Nouroukourou. Oualia est érigé en commune rurale par la loi du [3],[2].

Politique[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Sambou Mariko Sissoko Adéma-Pasj
2009 Sambou Mariko Sissoko Adéma-Pasj[4]

Le conseil municipal élu en avril 2009 est composé d’un conseiller du Codem, d’un conseiller du Cnid, 3 conseillers de l’Urd et 12 conseillers de l’Adéma-Pasj. Le PCR[1],[5].

Économie et transport[modifier | modifier le code]

L’agriculture est l’activité dominante. Les principales productions sont le sorgho, le mil, le maïs, l’arachide, le fonio et le riz[2].

La population pratique également le maraîchage, l’élevage et le petit commerce[2]. La pêche est également pratiquée[1].

Oualia est situé sur la ligne de chemin de fer reliant Bamako à Dakar[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sambou Mariko Sissoko, maire de la commune rurale de Oualia, cercle de Bafoulabé . « Les citoyens sont conscients de leur développement qui est au bout de leurs propres efforts », propos recueillis par Siriman Doumbia, Le Pouce, 24 août 2009 [1]
  2. a b c d e f g et h République du Mali, Commissariat à la sécurité alimentaire, Plan de sécurité alimentaire de la commune rurale de Oualia 2007 – 2011, juin 2006 [2]
  3. loi n° 96- 059/ANRM du 4 novembre 1996 portant création des communes
  4. Liste des élus 2009 sur le site du ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales « http://www.matcl.gov.ml/IMG/pdf/ListeElus2009.pdf »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 3 septembre 2009
  5. Résultats des élections communales du 26 avril 2009 sur le site du ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales « http://www.matcl.gov.ml/IMG/pdf/RsltParCommune2009.pdf »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 12 août 2009