Centre antipoisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : centre antipoison.

Le Centre Antipoisons belge est une fondation d'utilité publique[1] qui offre une assistance médicale par téléphone en cas d'intoxication. Le numéro de contact est le 070/245 245. 24h sur 24, une équipe de médecins répond aux questions du grand public et des professionnels de la santé[2].

Activités[modifier | modifier le code]

L'activité principale reste l'assistance (urgente et non-urgente) par téléphone en cas d'intoxication. En 2014, le Centre a reçu 54.207 appels, ce qui correspond à plus ou moins 150 appels par jour. Environ la moitié des appels concerne des adultes, dans un tiers des cas il s'agit d'enfants de moins de 4 ans.

Le Centre gère aussi une importante documentation en matière d'agents toxiques.

Les fabricants de préparations dangereuses doivent déposer la composition confidentielle de leurs produits au Centre. Dans un premier temps, les industries chimiques et pharmaceutiques confiaient leurs compositions sur base volontaire. Depuis lors, des réglementations qui traitent et qui organisent cette transmission d'information ont été adoptées.

Le Centre dispose également d'un stock d'antidotes qui est disponible pour le traitement en urgence de patients hospitalisés.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Centre Antipoisons a été fondé en 1963 par madame le Dr Monique Govaerts, après ses expériences positives au sein des Centres Antipoisons de Boston, New York et Los Angeles. En février 1964, le Centre belge a reçu son tout premier appel.

En 1968, les bureaux ont déménagé de la chaussée de Vleurgat dans des nouveaux locaux situés à la rue Joseph Stallaert à Ixelles.

Le Centre a connu une activité croissante: en 1989 il a reçu son 500 000e appel. En 1996, le Centre Antipoisons s'est définitivement établi à l'hôpital militaire Reine Astrid à Neder-Over-Heembeek. Le décès du Dr Govaerts en 1999 n'a pas influencé les activités du Centre, qui a déjà traité plus de 1,6 million d'appels[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]