Ceinture de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ceinture de
Bordeaux
Image illustrative de l’article Ceinture de Bordeaux
La gare de Mérignac-Arlac
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Bordeaux, Mérignac
Historique
Mise en service 1917
Électrification 1934
Concessionnaires Midi (1910 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 586 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 1500 V continu
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TER Aquitaine et fret

La Ceinture de Bordeaux est une ligne du réseau ferré français qui relie la gare de Bordeaux-Saint-Jean à la gare de Ravezies en faisant le lien entre les lignes Bordeaux - Irun et celle du Médoc en contournant la ville de Bordeaux par l'ouest.

Elle constitue la ligne 586 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La jonction entre les lignes de la Compagnie du Midi et la ligne du Médoc (Ceinture de Bordeaux) est concédée à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne par une convention signée le 9 juin 1883 entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre 1883[1]. Cette jonction est déclarée d'utilité publique par une loi le 5 avril 1910[2].

La ligne a été ouverte en 1917, en voie unique avant d'être doublée en 1922.

Elle a été électrifiée en totalité par la Compagnie des chemins de fer du Midi en 1,5 kV continu le 4 juillet 1934[3].

Après une interruption à la circulation de 6 mois, la ligne a été complètement rénovée en 2010.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Gares[modifier | modifier le code]

Dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, on trouve en commençant au nord :

Exploitation[modifier | modifier le code]

Depuis le 27 août 2012, la gare de Ravezies n'est plus desservie[4] pour laisser place à une nouvelle branche de la Ligne C du tramway de Bordeaux. Tous les trains empruntent désormais le raccordement de Bonnaous.

TER Bordeaux-Le Verdon entrant en gare de Caudéran en soirée.

Projet[modifier | modifier le code]

La réouverture du raccordement des Échoppes-Pessac lors du service 2017 permet d'assurer des liaisons directes entre la gare de Pessac et la voie de ceinture puis le Médoc jusqu'à Macau[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 14215 - Loi qui approuve la convention passée, le 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer du Midi : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 340 - 345 (lire en ligne).
  2. « Loi déclarant d'utilité publique, à titre d'intérêt général, l'établissement de la ligne de jonction, à Bordeaux, des chemins de fer du Midi et du Médoc : 5 avril 1910 », Journal officiel de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, no 95,‎ , p. 3036 (lire en ligne).
  3. Revue : la Vie du rail, n° 1463, page 2.
  4. « Suppression de l'arrêt ferroviaire de Ravezies à partir du 27 août 2012 », sur lacub.fr
  5. Bordeaux: Une nouvelle desserte ferroviaire pour l'ouest de l'agglomération
  6. « Reconstitution du Triangle des Echoppes »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]