Ceinture de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ceinture de
Bordeaux
Image illustrative de l’article Ceinture de Bordeaux
La gare de Mérignac-Arlac.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Bordeaux, Mérignac
Historique
Mise en service 1917
Électrification 1934
Concessionnaires Midi (1910 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 586 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 1500 V continu
Nombre de voies 2 (voie unique sur quelques mètres)
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TER Nouvelle-Aquitaine
Fret

La Ceinture de Bordeaux est une ligne ferroviaire française qui relie la gare de Bordeaux-Saint-Jean à celle de Ravezies, en faisant le lien entre les lignes Bordeaux – Irun et celle du Médoc, en contournant la ville de Bordeaux par l'ouest.

Elle constitue la ligne no 586 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La jonction entre les lignes de la Compagnie du Midi et la ligne du Médoc (Ceinture de Bordeaux) est concédée à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne par une convention signée le 9 juin 1883 entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre 1883[1]. Cette jonction est déclarée d'utilité publique par une loi le 5 avril 1910[2].

La ligne a été ouverte en 1917, en voie unique avant d'être doublée en 1922.

Elle a été électrifiée en totalité par la Compagnie des chemins de fer du Midi en 1,5 kV continu le 4 juillet 1934[3].

Après une interruption à la circulation de 6 mois, la ligne a été complètement rénovée en 2010.

Le raccordement des Échoppes-Pessac a rouvert en 2017

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Gares[modifier | modifier le code]

Dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, on trouve en commençant au nord :

Exploitation[modifier | modifier le code]

Depuis le 27 août 2012, la gare de Ravezies n'est plus desservie[4] pour laisser place à une nouvelle branche de la Ligne C du tramway de Bordeaux. Tous les trains empruntent désormais le raccordement de Bonnaous.

TER Bordeaux-Le Verdon entrant en gare de Caudéran en soirée.

La réouverture du raccordement des Échoppes-Pessac lors du service 2017 permet d'assurer des liaisons directes entre la gare de Pessac et la voie de ceinture puis le Médoc jusqu'à Macau[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 14215 - Loi qui approuve la convention passée, le 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer du Midi : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 340 - 345 (lire en ligne).
  2. « Loi déclarant d'utilité publique, à titre d'intérêt général, l'établissement de la ligne de jonction, à Bordeaux, des chemins de fer du Midi et du Médoc : 5 avril 1910 », Journal officiel de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, no 95,‎ , p. 3036 (lire en ligne).
  3. Revue : la Vie du rail, n° 1463, page 2.
  4. « Suppression de l'arrêt ferroviaire de Ravezies à partir du 27 août 2012 », sur lacub.fr
  5. Bordeaux: Une nouvelle desserte ferroviaire pour l'ouest de l'agglomération
  6. « Reconstitution du Triangle des Echoppes »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]