Cathédrale épiscopalienne Sainte-Marie d'Édimbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cathédrale Sainte-Marie
Image illustrative de l’article Cathédrale épiscopalienne Sainte-Marie d'Édimbourg
Présentation
Nom local St Mary's Cathedral
Culte Église épiscopalienne écossaise
Type Cathédrale
Début de la construction 1874
Fin des travaux 1879
Architecte Sir George Gilbert Scott
Style dominant Néo-gothique
Protection  Classé en catégorie A[1]
Site web http://www.cathedral.net/
Géographie
Pays Drapeau de l'Écosse Écosse
Ville Édimbourg
Coordonnées 55° 56′ 55″ nord, 3° 12′ 58″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Édimbourg
(Voir situation sur carte : Édimbourg)
Cathédrale Sainte-Marie
La nef de la cathédrale. Avril 2017.

La cathédrale épiscopalienne Sainte-Marie est un édifice religieux qui est aussi cathédrale de l'Église épiscopalienne écossaise, située dans la ville d'Édimbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1689, après la Glorieuse Révolution, le presbytérianisme a été restauré en Écosse. La cathédrale St Gilles est passé sous le ministère de l'Église d'Écosse, ce qui a provoqué la recherche d'une cathédrale épiscopalienne à Édimbourg.

Pendant une période, les fidèles se rassemblèrent dans une ancienne usine textile, à proximité du site de l'actuelle vieille église Saint-Paul. Il s'agissait alors d'une pro-cathédrale jusqu'en début du XIXe siècle.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les plans de la cathédrale ont été dessinés par George Gilbert Scott, la première pierre fut posée le par le Duc de Buccleuch, dont la famille était un mécène de l'Église épiscopalienne.

À compter du , elle est administrée par le doyen, James Montgomery, et deux aumôniers. La nef de la cathédrale est ouverte le et depuis ce jour, des services quotidiens s'y déroulent.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :