Carlos Garaikoetxea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlos Garaikoetxea
Carlos Garaikoetxea, en 2011.
Carlos Garaikoetxea, en .
Fonctions
Député européen

(3 ans, 8 mois et 8 jours)
Élection
Réélection
Législature 2e et 3e
Groupe politique ARC (1984-89)
ARC (1989-94)
Successeur Heribert Barrera
Président du gouvernement basque

(4 ans, 9 mois et 11 jours)
Gouvernement Garaikoetxea I et II
Législature Ire et IIe
Coalition EAJ/PNV
Prédécesseur Poste créé
Successeur José Antonio Ardanza
Biographie
Nom de naissance Juan Carlos Garaikoetxea
Urriza
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Pampelune (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique EAJ/PNV (1975-1986)
EA (depuis 1986)
Diplômé de Université de Deusto
Profession Entrepreneur

Carlos Garaikoetxea
Présidents du gouvernement du Pays basque

Juan Carlos Garaikoetxea Urriza, né le à Pampelune, est un homme politique espagnol membre Solidarité basque (EA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, études et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il naît au sein d'une famille nombreuse, de tradition carliste et originaire de la montagne navarraise. Il est inscrit dans une école religieuse de Pampelune, tenue par des Clercs réguliers de la Mère de Dieu pour les écoles pies.

Il étudie ensuite le droit et l'économie à l'université de Deusto, avant de terminer sa formation à Londres et Paris. Il n'est alors pas bascophone mais étudie le basque. Après son retour en Espagne, il travaille dans le secteur privé, présidant notamment la chambre de commerce et d'industrie de Navarre entre et . Il représente cette institution au sein du Conseil foral de Navarre.

Après cette expérience, il exerce en tant qu'avocat.

Activités politiques[modifier | modifier le code]

Un dirigeant de l'EAJ/PNV[modifier | modifier le code]

Il adhère au Parti nationaliste basque (EAJ/PNV), dont il dirige la section navarraise, en . Il préside l'Euzkadi Buru Batzar (EBB), instance suprême du parti, entre et ..

Lors des élections municipales et forales de 1979, Garaikoetxea est élu membre du Parlement foral de Navarre. En juin de cette même année, il est nommé président du Conseil général basque, succédant au socialiste Ramón Rubial.

Lehendakari[modifier | modifier le code]

À la suite de l'adoption du statut d'autonomie du Pays basque (dit « statut de Gernika »), des élections autonomiques sont convoquées et il mène la campagne de l'EAJ/PNV. Le , Carlos Garaikoetxea est nommé président du gouvernement du Pays basque (« Lehendakari »). Il est ainsi le premier chef de l'exécutif du Pays basque autonome depuis la guerre civile.

Il met alors en place le service public de la santé Osakidetza en , le corps de police Ertzaintza et la radi-télévision publique EiTB en . Il s'illustre également par une certaine austérité dans les dépenses publiques et la mise en place de l'accord économique basque en . Il accorde le droit de syndicalisation aux fonctionnaires de la communauté autonome, malgré une importante polémique.

Il assure également la gestion d'événements et crises importants comme la visite du pape Jean-Paul II, les inondations de , qui seront gérées par le système récemment créé « SOS deiak » ou encore l'explosion à l'école d'Ortuella en .

Réélu pour un second mandat en , il démissionne le . Il est remplacé par José Antonio Ardanza en raison de désaccords importants au sein de la direction du Parti nationaliste basque, l'assemblée du parti ayant voté une motion de défiance à son encontre.

Eusko Alkartasuna (EA)[modifier | modifier le code]

En , après un nouveau conflit au sein de la direction du Parti nationaliste basque autour de la loi relative aux territoires historiques, qui doit répartir les compétences entre gouvernement autonomique et les députations forales, la section navarraise du parti ainsi que d'importants militants comme Manuel Ibarrondo sont exclus.

Il prend alors part le suivant à la fondation de Solidarité basque (EA), parti nationaliste de centre gauche, dont il prend la présidence.

Il est réélu député au Parlement basque en , mais démissionne en . Il devient alors député européen, après avoir été élu sur la liste régionaliste de la Coalition pour l'Europe des peuples (CEP). Il remporte un second mandat en grâce à la liste Pour l'Europe des peuples. Entre et , il est président de l'Alliance libre européenne (ALE/EFA).

De retour au Parlement de la communauté autonome au cour des élections de , il doit renoncer à son siège au Parlement européen. Aux élections européennes de , il mène une nouvelle liste de partis nationalistes et régionalistes, qui n'obtient aucun siège, notamment en raison d'une importante chute du nombre de voix en Navarre et au Pays basque. Suite à ce revers, Garaikoetxea remet sa démission de la présidence d'EA, mais celle-ci ne fut pas acceptée. Il se retire de la vie politique active en .

Bildu[modifier | modifier le code]

Il participe le au lancement d'un appel à l'alliance des forces nationalistes basques avec d'autres dirigeants de Solidarité basque et Tasio Erkizia, un ancien dirigeant d'Herri Batasuna. À la suite de cette démarche, EA, Alternatiba et des militants issus de la gauche abertzale créent en Bildu, une coalition indépendantiste de gauche.

Au cours des élections municipales et forales de 2011, Garaikoetxea participe à la campagne électorale de Bildu, qui deviendra la seconde force politique en termes de votes et la premier en nombre d'élus au Pays basque, ainsi que la quatrième force politique en termes de votes et la troisième en nombre d'élus en Navarre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]