Aberri Eguna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Aberri Eguna, signification en basque du « jour de la patrie », qui a lieu le dernier dimanche de mars ou le dimanche de Pâques. Cette journée est fêtée dans toute la Communauté autonome basque et la Navarre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nationalisme basque a commencé à fêter l'« Aberri Eguna » le dimanche de Pâques 1932 à l'occasion des « noces d'or » de la « révélation » nationaliste de Sabino Arana Goiri, lors d'un entretien avec son frère Luis un matin de l'année 1882. Le Parti nationaliste basque, présidé à l'époque par Luis Arana, situa cette éphéméride le dimanche de Pâques pour lui donner un caractère aussi religieux que politique[1].

Le premier Aberri Eguna a été créé à Bilbao en 1932 par le Parti nationaliste basque. À la suite d'une manifestation pour le non-rétablissement des Fors par Madrid, cette dernière finit à la maison originale du fondateur du parti, Sabino Arana Goiri.

Pendant la période dictatoriale qui suivit la guerre d'Espagne, l'Aberri Eguna était totalement proscrit et au plus fort de la lutte pour la liberté des Basques, cette journée s'est transformée en un outil nationaliste.

À la fin de la dictature, pendant la transition, il fut adopté par tous les partis, nationalistes et non nationalistes comme un jour de festivité pour la patrie basque, ou le jour national du Pays basque.

Références[modifier | modifier le code]

  1. José Luis de la Granja Sainz : "El problema vasco entre los pactos de San Sebastián y Santoña", en Egido León, Ángeles "Memoria de la II República, mito y realidad. Madrid, Biblioteca Nueva, 2006, p. 307-391.

Sur les autres projets Wikimedia :