Carlo Varini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carlo Varini
Description de cette image, également commentée ci-après
Carlo Varini (à gauche) en 1991 avec le cinéaste Simon Edelstein.
Naissance
Ascona, Suisse
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse ; Drapeau de la France Français
Décès
Profession Directeur de la photographie
Films notables Cœur animal
Odette Toulemonde
L'Élève
Les Choristes
Le Grand Bleu
Subway

Carlo Varini, né le à Ascona en Suisse et mort accidentellement le à Cathervielle, est un directeur de la photographie (chef opérateur) de longs et courts métrages, de téléfilms et de documentaires. Il est nommé au César de la meilleure photographie pour Subway et pour Le Grand bleu[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts en Suisse[modifier | modifier le code]

Il est né dans le Tessin, en Suisse italienne, où il a grandi et découvert à l'adolescence les ciné-clubs et avec eux les films de Rossellini, de Godard et de Cocteau, qui l'a impressionné par son incroyable travail sur la lumière. Il fréquente en jeune spectateur le festival de Locarno dont il aimait l'ambiance euphorique[2].

Carlo Varini débute au cinéma en 1964 par une formation d’étalonneur dans le laboratoire Schwarz-Film à Ostermundigen (Berne). Puis il effectue des études au Filmarbeitskurs III-69 de la Kunstgewerbeschule à Zurich (1969-1970).

En 1971, il est cameraman/reporter aux actualités cinématographiques Suisses (Ciné Journal Suisse). Il est ensuite assistant, puis cadreur du directeur de la photographie Renato Berta. Ils feront ensemble une vingtaine de longs métrages.

Il est chef opérateur pour notamment Francis Reusser, Thomas Koerfer, Simon Edlestein, René Allio, Gabriel Auer, Villi Hermann et Claude Faraldo. En même temps, il tourne des courts-métrages comme chef opérateur.

Sa carrière en France[modifier | modifier le code]

Lors d’une coproduction avec la France, il rencontre Luc Besson, qui est stagiaire régisseur, et qui lui propose, quelque temps plus tard, de tourner son premier long métrage : Le Dernier Combat sorti en 1983. Ils feront trois longs métrages ensemble.

Carlo Varini quitte la Suisse pour s'installer à Paris depuis 1978, il obtient la nationalité française. Il enseigne dans des ateliers à La Fémis l'utilisation de la lumière. Il intervient également à Ciné-Sup, au lycée Guist'Hau de Nantes. Il est membre de l'Association française des directeurs de la photographie cinématographique (AFC).

Il meurt dans la nuit du à Cathervielle (Haute-Garonne) en sautant d’une maison en proie aux flammes[3],[4]. Le film Repas de famille de Pierre-Henry Salfati avec les Chevaliers du Fiel sur lequel il était directeur de la photographie lui est dédié.

Participation dans les festivals[modifier | modifier le code]

Son témoignage[modifier | modifier le code]

Carlo Varini confie  : " La lumière se construit au cinéma comme en architecture ou en peinture, les projecteurs sont nos pinceaux ".

"J'ai plus de quarante ans d'expérience dans le cinéma et j'ai été chef opérateur sur deux cents films, dont vingt-huit longs-métrages. J'aimerais, lorsque je m'arrêterai, que beaucoup aient profité de l'expérience que j'ai engrangée".(Témoignage publié dans l'édition 2010 du Guide des Formations de Vidéadoc).

Filmographie principale[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carlo Varini, le chef-opérateur du "Grand bleu", meurt dans un incendie », sur France Info : Culture, (consulté le )
  2. « Carlo Varini », sur Vidéadoc, (consulté le )
  3. « Incendie de Cathervielle : la victime était le chef opérateur du "Grand bleu" » publié dans ladepeche.fr le 20 mai 2014. Consulté le 20 mai 2014.
  4. « Mort de Carlo Varini, le chef opérateur de “Subway”, “Le grand bleu” ou “Les Choristes” » publié dans telerama.fr le 20 mai 2014. Consulté le 20 mai 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]