COMINAK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
COMINAK
Compagnie minière d’Akouta
Création 1974
Siège social Drapeau du Niger Niamey (Niger)
Actionnaires Areva NC, SOPAMIN, OURD, ENUSA
Activité Industrie minière
Produits Uranium
Effectif 1 200
Site web COMINAK

La Compagnie minière d’Akouta (COMINAK) est une coentreprise entre la société française Areva NC et l'état nigérien qui opère dans le domaine de l'industrie minière.

Article détaillé : Areva NC Niger.

Historique[modifier | modifier le code]

Quelques dates clefs :

  • 1974 : création de la société COMINAK, suite à un protocole d’accord entre la France, le Japon et le Niger,
  • septembre 1974 : installation de la première équipe sur le site d'Akouta[1]
  • janvier 1978 : mise en service de l'atelier d'acide sulfurique[1]
  • avril 1978 : début de l'extraction du minerai uranifère[1]
  • août 1978 : achèvement de la centrale électrique de 13,5 MW[1]
  • 31 août 1978 : production des premiers concentrés d'uranium dans l'usine de traitement des minerais[1]
  • 1981 : production record avec 2 260 tonnes d'uranium,
  • 2003 : certification ISO 14001,
  • 2012 : Areva condamné pour "faute inexcusable" après le décès d'un ingénieur français de la Cominak atteint d'un cancer[2].
  • 2014 : fermeture de la mine d'Akouta pour "maintenance"[3]

Activité[modifier | modifier le code]

L’usine de la COMINAK est installée à Akokan, non loin de la ville d’Arlit. Le minerai d’uranium est extrait des mines d’Akouta, puis d’Akola et d’Afasto, à proximité. C’est la plus grande mine d’uranium souterraine au monde. La teneur en uranium est de 0,4 %. Le minerai est traité pour produire de l’uranate de magnésie (U3O8 - le « Yellow Cake », qui contient environ 75 % d’uranium).

La mine a produit 1606 tonnes d'uranium métal en 2010, soit une production cumulée d'environ 61 500 tonnes depuis 1974. Environ 1 200 personnes sont employées par la COMINAK. Un temps très productif, le gisement connait un déclin sensible depuis une vingtaine d’années.

En 2014, Areva signe un accord avec le Niger qui exempte la Cominak de TVA (TVA)[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le capital de la COMINAK, 3,5 milliards de Francs CFA, est détenu par :

  • Areva NC pour 34 %,
  • la Société du patrimoine des mines du Niger (SOPAMIN) pour31 %,
  • la société japonaise Overseas Uranium Resources Development Company (OURD) pour 25 %,
  • la société espagnole Enusa Industrias Avanzadas SA (ENUSA) pour 10 %.

Son siège social est installé à Niamey, dans les mêmes locaux que Areva NC Niger, tandis que l’usine de traitement de l’uranium est située à Akokan, non loin de la ville d’Arlit, dans la région d’Agadez.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]