Société des mines d’Azelik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

SOMINA
Société des mines d’Azelik
Création 2007
Siège social Niamey
Drapeau du Niger Niger
Actionnaires Ideal Mining, SOPAMIN, ZXJOY, Saris Bury
Activité Industrie minière
Produits Uranium
Site web SOMINA

La Société des mines d’Azelik (SOMINA) est une coentreprise entre la société chinoise CNNC et l'État nigérien qui opère dans le domaine de l'industrie minière.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1957, le Bureau français de recherches géologiques et minières (BRGM) décovre un gisement d’uranium à Azelik alors qu'il cherchait du cuivre[1]. La société SOMINA a été créée en 2007 pour exploiter le gisement d’uranium d’Azelik. La production d'uranium a débuté en 2011. En 2016, un lanceur d'alerte nigérien - Almoustapha Alhacen, président de l’ONG Aghirin'Man - signale une situation sanitaire préoccupante dans le village d’Azelik et les campements alentour. La responsabilité de la mine d’uranium est mise en cause par les habitants[2].

Activité[modifier | modifier le code]

L’usine de la SOMINA est installée à Azelik, à 200 km au sud-sud-ouest d’Arlit et 150 km à l'ouest de Tchirozérine, dans la région d’Agadez, et 80 km au Nord d'Ingall

La production devait atteindre 700 tonnes d’uranium métal en 2011, et monter à environ 2 500 tonnes en 2015[3].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le capital de la SOMINA, 3,5 milliards de Francs CFA[4], est détenu par :

Son siège social est installé à Niamey tandis que la mine et l’usine de traitement de l’uranium sont situées à Azelik dans la commune rurale d’Ingal, dans le département de Tchirozérine

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]