Buridan, le héros de la tour de Nesle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buridan, héros de la Tour de Nesle.
Buridan, le héros de la Tour de Nesle
Réalisation Pierre Marodon
Scénario Pierre Marodon
Acteurs principaux
Sociétés de production Films Pierre Marodon
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame historique
Sortie 1923

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Buridan, le héros de la Tour de Nesle est un film français réalisé par Pierre Marodon en 1923.

Ce film muet en noir et blanc est l'adaptation d'un roman de Michel Zévaco intitulé Buridan, Le Héros de la Tour de Nesle (1913), lui-même inspiré de l'affaire de la tour de Nesle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film est divisé en six parties : « La Provocation », « Les Amours de Marguerite de Bourgogne », « Le Combat du Pré-aux-Clercs », « L'Élixir d'amour », « La Fête des Fous », et « La Cour des Miracles ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le tournage se déroula à Vienne, en Autriche ; Marodon fera édifier près de l'actuel Reichsbrücke (de) le profil du vieux Paris, puis, non loin du Kagraner Brücke (de), une tour de 25 mètres de haut bordant le Danube, réplique de la tour de NesleMarguerite de Bourgogne aurait organisé ses débauches[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé Dumont, « Buridan, le héros de la Tour de Nesle », dans l'Encyclopédie du film historique, sur le site Hervedumont.ch

Liens externes[modifier | modifier le code]