Bruno Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Germain.
Bruno Germain
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (57 ans)
Lieu Orléans
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1978-1995
Poste Défenseur / Milieu défensif
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1978-1982 Drapeau : France US Orléans 129 (11)
1982-1986 Drapeau : France AS Nancy-Lorraine 146 (14)
1986-1988 Drapeau : France RC Paris 066 0(4)
1988 Drapeau : France SC Toulon 015 0(2)
1988-1991 Drapeau : France Olympique de Marseille 113 (10)
1991-1993 Drapeau : France Paris SG 046 0(3)
1993-1994 Drapeau : France SCO Angers 026 0(1)
1994-1995 Drapeau : France Olympique de Marseille 047 0(3)
1978-1995 Total 592 (48)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1987 Drapeau : France France 1 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Bruno Germain, né le 28 avril 1960 à Orléans, est un footballeur international français. Bruno Germain est le père de Valère Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Natif d’Orléans, Bruno Germain commence sa carrière à l'US Orléans alors en Division 2. Très combatif, il s’impose rapidement comme une pièce essentielle de son équipe. Il arrive notamment en finale de la Coupe de France en 1980 perdue 3-1 face à l'AS Monaco.

Après deux nouvelles saisons à Orléans, Bruno signe en 1982 à l'AS Nancy-Lorraine qui évolue à l'époque en Division 1. Bruno devient rapidement un pilier de l’équipe et enchaîne les saisons pleines. Après quatre années du côté de Nancy, il décide de rejoindre en 1986 l'ambitieux Matra Racing de Paris de Jean-Luc Lagardère. Il y passe deux saisons et est notamment appelé chez les Bleus (face à la RDA en novembre 1987).

En 1988, il quitte le club pour le Sporting Toulon Var, mais l'aventure tourne court. Rapidement pris en grippe par le public varois, l’Orléanais craque et tend le doigt en l’air en direction des tribunes du Stade Mayol. Devenu ainsi indésirable, l’Olympique de Marseille flaire le bon coup et se rue sur ce joueur de devoir[style à revoir], c'est ainsi qu'en octobre 1988 il rejoint le club phocéen.

Sous les couleurs de l'OM, en trois saisons, Bruno se cronstruit un palmarès : 3 titres consécutifs de Champion de France, 1 Coupe de France et 2 finales perdues (Coupe de France et C1 en 1991). À chaque saison, l’OM recrute pourtant des joueurs à son poste, mais il réussit toujours à s’imposer comme titulaire au milieu.

Lors de l’été 1991, Bruno Germain est au cœur d’une transaction. En compagnie de Bernard Pardo et Laurent Fournier, il est échangé contre Jocelyn Angloma, alors chez l’ennemi intime, le Paris SG. Grâce à sa combativité, il s'impose une nouvelle fois dans son nouveau club même s'il est assez content des défaites lors des matchs contre l'OM. Ainsi, au match aller de la saison 1993, après avoir ouvert le score, il avouera des années plus tard être soulagé de l’égalisation marseillaise. Il poussera l’intégration jusqu'à porter le brassard du PSG, mais se blessera gravement lors de sa deuxième saison parisienne, lui faisant rater notamment la finale victorieuse de la Coupe de France en 1993, contre le FC Nantes.

En fin de contrat, il n’est pas reconduit et part alors pour le SCO Angers, tout juste promu en Division 1. Malgré des prestations de qualité de sa part, Bruno voit le club angevin terminer le championnat à la dernière place, synonyme de relégation. Il décide alors de retourner à l'OM, rétrogradé par le DNCG en Division 2 pour l'affaire de ses comptes. Il clôt ainsi sa carrière professionnelle à l'issue de cette saison 1994-1995 avec le titre de Champion de France de Division 2.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe de France[modifier | modifier le code]

  • 1 sélection le 18 novembre 1987 (France-RDA (0-1) [2])

Statistiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]