Brossard (marque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Brossard (entreprise))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brossard.

Brossard
Création 1931 à Saint-Jean-d'Angély
Fondateurs Georges « Papy » Brossard
Forme juridique Société anonyme
Slogan Plus on partage, plus c'est meilleur !
Siège social ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Guy Schumacher
Activité Industrie agroalimentaire
Produits Céréales transformées
Société mère Limagrain via Jacquet Brossard
Site web www.brossard.fr

Fonds propres 43 241 526 €

Brossard est une entreprise de l'industrie agroalimentaire française spécialisée dans la fabrication de gâteaux et de biscuits. Elle est une filiale de Limagrain via Jacquet Brossard.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1931, Georges Brossard, pâtissier, crée la société qui porte son nom avec sa femme Laure. Il achète une petite biscuiterie en Charente-Maritime à Saint-Jean-d’Angély, située rue André Rabault. En 1961, l’entreprise déménage route de Niort dû à un manque de place dans l’ancienne usine. Les deux sites de production vont coexister jusqu’en 1984. En 1962, Brossard lance le Savane, premier gâteau industriel de la marque. Ce marbré va très vite devenir le produit phare de la marque.

En 1968, le groupe américain Pillsbury, qui possédait déjà Gringoire, une entreprise française spécialisée dans la fabrication de biscottes, prend le contrôle de Brossard. Les deux sociétés fusionnent en 1975 pour former le groupe Gringoire-Brossard. L’usine Gringoire – fondée en 1817 – se situe à Pithiviers dans le Loiret. La même année, Georges Brossard prend sa retraite.

En 1989, Pillsbury est elle-même rachetée par la firme anglaise Grand Metropolitan, qui acquiert également la branche surgelés de Belin pour former le groupe Brossard Surgelés en 1990.

En 1994, Gringoire-Brossard et Brossard Surgelés fusionnent en un seul groupe, dénommé Brossard[1].

Sara Lee Corporation fait l'acquisition de Brossard France SA en 1997[2], se sépare de son usine historique en la cédant à CCA[3], puis revend l'entreprise à la PME Saveurs de France en janvier 2001[4].

En 2010, à la suite de ses difficultés financières et de sa sortie du groupements d'achats des Centres E.Leclerc en 2009 (pour des problèmes de renégociations des tarifs), et malgré un bon développement au Grand Export (Europe, Canada, Moyen-Orient) sous l'impulsion de son directeur international, Brossard se sépare de son activité surgelés (pizzas, petits fours) et revend les usines de transformation de Neubourg et de Castelsarrasin (l'usine historique Belin, héritée en 1989) au groupe islandais Alfesca, devenu Labeyrie Traiteur Surgelés.

En 2011, Brossard est racheté par Limagrain, qui possède l'entreprise de boulangerie industrielle Jacquet.

Marques[modifier | modifier le code]

Ancien logo Brossard.

Les marques distribuées par Brossard :

  • Savane
  • Le Brownie Brossard
  • Crac & Moi
  • Le Cake Brossard
  • Le Pain d’Épices Brossard
  • Le Boudoir et Les Biscuits à la Cuillère Brossard

Activité[modifier | modifier le code]

En France, Brossard est la 2e marque dans le marché de la pâtisserie industrielle et propose aujourd'hui plus de 50 références de pâtisseries. Le marque est notamment connue à travers ses marques Savane et Brownie. Elle réalise un chiffre d'affaires d'une centaine de millions d'euros.

Depuis la vente de ses deux usines de fabrication de surgelés, l'intégralité de la transformation de Brossard est assurée dans l'usine de Pithiviers par 215 personnes (juin 2010)[5].

Communication[modifier | modifier le code]

Le trimaran ORMA Brossard à la Trinité-sur-Mer.

La marque Savane Brossard a, durant les années 80, été incarnée par le personnage Papy Brossard, avant d'être remplacé par l'image du soleil de la savane.

Brossard était le « partenaire titre » de Team Ocean, écurie de course au large créée par le chef de bord Yvan Bourgnon[6]. Le partenariat est terminé depuis 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]