Brigades Al-Qods

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Brigades al-Qods (arabe : سرايا القدس, Saraya al-Qods) est l'aile armée Jihad islamique palestinien (JIP). Elle est particulièrement active en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis d'Amérique[1].

Les Brigades al-Quds ont été très actives en Cisjordanie, en particulier dans la ville de Jénine, où le chef local du JIP, Mahmoud Tawalbe, dirigeait la résistance palestinienne lors de la bataille de Jénine en 2002. Mais de vastes opérations contre les infrastructures réalisées par l'armée israélienne ont entraîné de lourdes pertes pour le JIP et les Brigades al-Qods. Le 30 août 2006, le leader des Brigades al-Qods, Hussam Jaradat, a été tué par Israël. Il a été abattu dans un camp de réfugiés de Jénine. Toutefois, malgré la répression, le mouvement continu de résister.

Dans la bande de Gaza, les Brigades al-Quds ont continué à se battre. Les Brigades al-Qods ont activement participé à la résistance durant la l’attaque de Gaza en décembre 2008 – janvier 2009.

Hakim Benladghem[modifier | modifier le code]

En mars 2013, un légionnaire français d'origine algérienne, qui préparait une attaque contre la police en Belgique, se réclame des Brigades Al-Qods et des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.treasury.gov/ofac/downloads/t11sdn.pdf
  2. Arsenal militaire à Anderlecht: Hakim Benladghem comptait frapper ce mercredi, RTL.be, 28 Mars 2013