Brassen's not Dead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Brassen's not Dead
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Brassen's not Dead par Coyote
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, anarcho-punk
Années actives Depuis 2006
Labels Not Dead Productions, PIAS france distribution
Site officiel www.punk-rock.fr
Composition du groupe
Membres Irwin
Romain
Ouahib
Cyrille
Yo
L'animateur à la kon

Brassen's not Dead, également stylisé Brassen's Not Dead, est un groupe de punk rock français, originaire de Toulouse, en Haute-Garonne. Il est formé en 2006 dans le but de faire revivre la mémoire de Georges Brassens, en réinterprétant ses chansons dans des versions punk, tout en gardant l'humour et l'esprit contestataire[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Irwin - qui reprenait déjà du Georges Brassens avec son frère Olivier - propose à des amis de le rejoindre pour faire revivre en version punk rock. Ils ont répondu à l'appel et le groupe est parti de là. « J'étais tout jeune quand Brassens est mort, j'avais 12 ans à peine. Mais je m'en souviens comme si c'était hier : ce jour-là, j'ai vu pleurer ma mère » précise Irwin[2].

Les musiciens, issus de la mouvance punk des années 1980 et 1990 (Les Sheriff, les Valseuzes, Trashbug, etc), ont tous avec une solide expérience musicale et partagent un enthousiasme communicatif pour les textes du sétois. Durant leurs concerts, ils s'adjoignent l'aide de l'Animateur à la Kon, tantôt présentateur, tantôt jeune bergère, ou encore gorille. Pour les concerts sur Toulouse et ses environs, Delfi, une comédienne sourde (comme elle se définit elle-même), vient se greffer au groupe pour traduire certaines chansons en langue des signes. Leur premier album studio, éponyme, est publié en 2006.

Le 11 novembre 2011, le groupe publie son troisième opus, Volume 3 au label Mosaïc Music Distribution[3]. En novembre 2013, ils sont annoncés en concert aux côtés du groupe de rock alternatif Salut les Anges à Nantes[4]. En 2014, le groupe est annoncé en concert entre les murs du squat de la Miroiterie à Ménilmontant, mais décide finalement de jouer au Turku/Amsterdam, bar à punks local de la Porte de Montreuil[5].

À la fin 2015, ils jouent un concert au Bikini de Ramonville, aux côtés des Sales Majestés et Tagada Jones[6],[7]. En 2017, ils publient leur quatrième album studio, Volume 4[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Punk-Rock », sur guitareaucamville.com (consulté le 29 mai 2017).
  2. « Brassens, c'est du rock - Musique. Un groupe toulousain, rend hommage au chanteur, ce soir, aux Vents du Sud », sur La Dépêche (consulté le 29 mai 2017).
  3. « Brassens Not Dead - Volume 3 », sur metalsickness.com (consulté le 29 mai 2017).
  4. « Nantes Rock : Salut les anges et Brassen's not Dead en concert vendredi », sur presseocean.fr/ (consulté le 29 mai 2017).
  5. « Brassen’s Not Dead : Tonton Georges bande encore ! », sur nosenchanteurs.eu, (consulté le 29 mai 2017).
  6. « Tagada Jones + Brassen's Not Dead + Les Sales Majestés + Légitime ... », sur french-metal.com (consulté le 29 mai 2017).
  7. « Live Report - La France Dort, pas le punk ! La 8ème au Bikini », sur lemusicodrome.com, (consulté le 29 mai 2017).
  8. « Brassen's not dead, Volume 4 », sur La Grosse Radio, (consulté le 29 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Brassen's not Dead sur Discogs