El Comunero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
El Comunero
Naissance Toulouse, Drapeau de la France France
Genre musical Rock alternatif, rock français, chanson révolutionnaire
Années actives Depuis 2008
Labels Indépendant
Site officiel elcomunero.fr
Composition du groupe
Membres Tomas Jimenez
Laulo Kebous
Jojo Gallardo
Renaud Eychenne
Pierre Bertaud du Chazaud
Max Richard
Vincent Ruiz
Anciens membres Frank Marty
Jean-Paul Roy
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo d’El Comunero.

El Comunero est un groupe de rock alternatif français créé en 2008 par le chanteur guitariste Tomas Jimenez. Son répertoire comprend des compositions originales et des reprises de chants antifascistes et révolutionnaires, en particulier des chansons de la Révolution sociale espagnole de 1936 et de la guerre civile espagnole.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine, El Comunero est un hommage au grand-père de Tomas Jimenez, Manuel Jimenez. Le nom du groupe fait référence au surnom que portait ce dernier pendant la guerre d'Espagne : communiste, ses camarades de lutte anarchistes de la CNT l'appelaient El Comunero, ce qui pourrait se traduire par « le communard » ou « le coco ». Interné au camp de concentration d'Argelès après la Retirada, Manuel Jimenez s'en évada pour prendre part à la Résistance.

« El Comunero » est également le titre d'une nouvelle écrite par Tomas Jimenez pour le recueil Brigadistes ! paru aux éditions du Caïman en 2016[1].

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Le groupe se compose de sept musiciens qui appartiennent tous à d'autres groupes de la scène alternative comme L'Air de rien (également fondé par Tomas Jimenez), Les Hurlements d'Léo, Electrik Geïsha ou Anakronik Electro Orkestra.

  • Tomas Jimenez « El Comunero » : guitare, chant, percussions
  • Laulo Kebous « El Invencible » : guitare, chant
  • Jojo Gallardo « El Rojo » : accordéon, trombone, ukulélé…
  • Renaud Eychenne « El Profesor » : contrebasse
  • Pierre Bertaud du Chazaud « Primo » : clarinette
  • Max Richard « Maximo » : percussions, batterie
  • Vincent Ruiz « Maître Bixme » : guitare, bouzouki, mandoline

Répertoire[modifier | modifier le code]

Le répertoire du groupe se compose presque exclusivement de chants traditionnels de la guerre civile espagnole et de la Révolution sociale espagnole de 1936, actualisés et revisités dans des sonorités issues du rock, du jazz ou des musiques latino-américaines. Parmi les titres repris figurent « El paso del Ebro » et « A las barricadas », mais aussi des chansons de lutte plus récentes comme « L'Estaca » de Lluís Llach.

Les chansons « El Comunero » et « Abuelo » ont été écrites et composées par Tomas Jimenez.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums
  • 2008 : El Comunero (chants de lutte de la République espagnole)
  • 2012 : El Comunero Sigue Luchando
  • 2017 : El Comunero Son de la barricada
  • 2019 : El Comunero 10 años de rebeldía

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Heuré, « Brigadistes !, pour ne pas oublier… », telerama.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]