Brassard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brassard (homonymie).
Iker Casillas portant un brassard de capitaine.

Un brassard est un morceau de tissu porté autour du bras au-dessus de la manche pour montrer que l'individu qui le porte appartient à un groupe, a une certaine place ou rôle, ou autre état ou condition particuliers. Il est d'ordinaire porté sur le bras gauche.

Les brassards, fabriqués en plastique servent également de bouée pour les petits enfants qui vont à la piscine. Cette bouée, très peu encombrante permet à l'enfant de pouvoir patauger avec ses pieds sans couler au fond de l'eau. Ils sont très simples à utiliser. Il suffit de souffler dans la valve de gonflage pour que le brassard se remplisse d'air. Ensuite on écarte ses deux parois afin de pouvoir passer le bras de l'enfant au milieu.

Brassard de police / gendarmerie[modifier | modifier le code]

La création du brassard de police est la conséquence d'un drame survenu en opération de police le à Charenton-le-pont. Sur le point d'interpeller plusieurs membres d'une même association de malfaiteurs au terme d'un braquage sanglant, des policiers en civil de la 4e brigade territoriale et de la brigade de recherche et d'intervention, alors déconcertés, se tirent les uns sur les autres. L'inspecteur de police Jacques Pottier, 26 ans, est tué, ce qui provoque à la fois l'ire et la consternation au sein des services sur fond de guerre des polices[1].

À la suite d'un entretien avec le directeur de la police nationale, Louis Verger, du préfet de police, Jean Paolini et des syndicats de police, le ministre de l'intérieur Michel Poniatowski prend la décision de créer un brassard de police afin que les policiers soient "reconnus de leurs collègues et des citoyens"[2]. Dès le Lundi [3], la distribution de brassards de couleur orange et fluorescents avec mention POLICE sont distribués aux brigades centrales et territoriales ayant l'habitude de travailler en civil. Depuis 2015, ces brassards portent également le numéro RIO correspondant au matricule de l'agent qui le porte.

Deuil[modifier | modifier le code]

Dans certaines cultures, le port d'un brassard noir signifie que l'individu qui le porte est en deuil ou souhaite identifier la commémoration d'un camarade ou d'un membre d'équipe qui vient de mourir. Cette utilisation est commune lorsqu'un membre d'une équipe est décédé. Au football, une équipe peut porter un brassard noir lors d'un prochain match lorsqu'un joueur ou un entraîneur est décédé en guise de commémoration. Cela peut également inclure une minute de silence avant le début du match. Au football, on utilise aussi le brassard pour désigner le capitaine.

Notes et référencs[modifier | modifier le code]

  1. « Mémorial en ligne des policiers français morts en service: Jacques POTTIER | PREFECTURE DE POLICE (75) », sur policehommage.blogspot.fr (consulté le 15 juillet 2015)
  2. « Signes distinctifs pour les hommes en civil et amélioration des moyens de transmissions », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. « DES BRASSARDS LUMINEUX POUR LES POLICIERS EN CIVIL », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]