Bovinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Bovinés, ou Bovinae, constituent une sous-famille des bovidés, mammifères ruminants, qui comprend plusieurs espèces importantes d'animaux d'élevage, en particulier le bos taurus, le gayal, le buffle, le zébu et le yack. Elle ne doit pas être confondue avec la famille des bovidés, qui comprend, outre la sous-famille des Bovinae, les caprins (dont les ovins) et les antilopes.

Dans l'usage courant, on utilise parfois le terme de « bovins » pour désigner les Bovinés. Toutefois, « bovins » peut aussi être utilisé de manière restrictive[réf. nécessaire] pour ne désigner que les bœufs (Bos taurus), hors buffles, yacks, etc.

Caractéristiques communes[modifier | modifier le code]

  • Ce sont des ruminants donc leur système digestif est constitué de quatre poches.
  • Ils sont dotés de cornes frontales (sauf mutation génétique comme chez la race Angus).
  • Les races domestiquées ont un comportement pacifique.
  • Les bovins ont en commun certains comportements sociaux, avec notamment une relation mère-jeune et femelle-subadulte solide, que les éthologues étudient dans les troupeaux domestiques[1],[2], mais aussi dans quelques populations maintenues en semi-liberté (taureaux et vaches camarguaises par exemple) ou dans quelques populations "sauvages" ou redevenues « sauvages » (et chassées par les membres d'une base installée sur l'île)[3] ; une douzaine de populations maronnes (c'est à dire redevenues sauvage) de Bos taurus étaient en 1990 connues dans le monde (Hall et Moore, 1986), dont sur l'île Amsterdam (55km2), l'une des plus isolées du monde, au cœur de l'Océan Indien (37° 40' S, 77° 35' E) où vivent environ 1 600 vaches redevenues sauvages, descendantes d'individus introduits là en 1870. Sur cette île, sauf au moment de la reproduction « les mâles ont (...) beaucoup plus tendance à se regrouper entre eux que les femelles ». Chez les bovidés, des relations de dominances existent entre mâles (au moment du rut notamment) et entre mâles et femelles. Les mâles semblent plus volontiers mobiles dans le paysages que les femelles.
    Dans une population de taille significative on trouve toujours trois types d'unités sociales[4], y compris chez le buffle africain ()[5], les taureaux de Camargue[6] ou les bisons américains[7],[8] :
  1. des groupes de femelles (« nursery herds »),
  2. des groupes de mâles (« bachelor herds »)
  3. des taureaux adultes solitaires.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Les bovins ont joué un rôle important dans la mythologie égyptienne, notamment le dieu Apis et la déesse Hathor. Ils sont sacrés dans la religion hindoue.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La sous-famille Bovinae a été définie par John Edward Gray (1800-1875).

Position phylogénétique et origine[modifier | modifier le code]

Selon une étude[9] menée par des généticiens européens du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, de l'université de Mayence en Allemagne et de l'University College de Londres au Royaume-Uni à partir d'ossements retrouvés sur des sites archéologiques en Iran, les bovins domestiques modernes seraient issus d'un seul troupeau d'environ 80 têtes qui vivait il y a 10 500 ans en Iran.


Bovidae 
 Boodontia = Bovinae 
Boselaphini

 (tétracères et nilgauts…)


  
 Tragelaphini 

 (koudous)


 Bovini 

 Bubalina (buffles)


  
 Pseudorygina 

 (saolas)


 Bovina 

 (bisonsbœufs…)






 Aegodontia 

 Antilopes, caprins et ovins




Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon ITIS:

Selon MSW:

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Espèces domestiquées[modifier | modifier le code]

Autres espèces[modifier | modifier le code]

Espèce éteinte[modifier | modifier le code]

Importance économique[modifier | modifier le code]

Les bovins sont présents sous toutes les latitudes. Leur population mondiale s'élève à 1,5 milliard de têtes (dont 1,4 milliard de taurins et 150 millions de zébus). Avant qu'existât la monnaie, la valeur des chose se comptait entre autres en têtes de bétail (bœufs). Ils sont élevés pour le travail qu'ils fournissent, aspect encore important dans les pays sous-développés, pour le lait, qui est une source de matière grasse importante (le beurre) et pour la viande (sauf en Inde). On utilise aussi leur peau (cuir), leur corne, ainsi que la bouse qui constitue un combustible utilisé dans certains pays, et un fertilisant.

Les matières fécales des ruminants appelées bouses ont la propriété d'être humides et riches en débris microbiens non digérés. Ce fumier est un engrais largement utilisé en agriculture traditionnelle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry B (1982) Éthologie sociale des bovins domestiques (Bos taurus). Thèse de Doctorat Vétérinaire, Toulouse
  2. Bouissou M.F & Andrieu S (1978) Établissement des relations préférentielles chez les bovins domestiques. Behaviour, 64 : 1 48- 1 57.
  3. Daycard L (1990) Structure sociale de la population de bovins sauvages de l'île Amsterdam, sud de l'Océan Indien. Revue d'écologie, 45(1), 35-53.
  4. Estes RD (1974). Social organization of the African Bovidae. ln The Behaviour of Ungulates and its Relation to Management, V. Geist and F. Walther (Eds.), Vol. 1 , IUCN, Morges : pp. 166-205.
  5. Sinclair A (1974) The social organization of the East African Buffalo (Syncerus caffer, Sparrman). In The Behaviour of Ungulates and its Relation ta Management, V. Geist and F. Walther (Eds.), IUCN, Morges : pp. 676-689
  6. Schloeth, R (1956). Quelques moyens d'intercommunications des taureaux d e Camargue. Terre Vie, 10 : 83-93
  7. FULLER, W.A. (1960) Behaviour and social organization of the wild Bison of Wood Buffalo National Park, Canada. Artic, 13 : 3-18
  8. Mac Hugh T (1958). Social Behavior of the American Buffalo (Bison bison bison). Zoologica, 43 : 1-42
  9. Modern Taurine Cattle descended from small number of Near-Eastern founders. Ruth Bollongino, Joachim Burger, Adam Powell, Marjan Mashkour, Jean-Denis Vigne and Mark G. Thomas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :