Bouabdellah Ghlamallah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouabdellah Ghlamallah
Illustration.
Fonctions
Ministre des Affaires religieuses et des Wakfs

(17 ans, 3 mois et 10 jours)
Président Liamine Zéroual
Abdelaziz Bouteflika
Gouvernement Ouyahia II
Hamdani
Benbitour
Benflis I, II et III
Ouyahia III, IV et V
Belkhadem I et I
Ouyahia VI, VII, VIII et IX
Sellal I et II
Prédécesseur Ahmed Merani
Successeur Mohamed Aïssa
Biographie
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance relizane (Algérie)
Nationalité Algérienne
Parti politique RND
Diplômé de Université de Damas
Profession professeur

Bouabdellah Ghlamallah

Bouabdellah Ghlamallah est un homme politique algérien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Ouarizane (Wilaya de Relizane), il obtient son certificat d'études secondaires à la mosquée Zitouna de Tunis. En 1968, il obtient une licence en sciences sociales à l'université de Damas. De retour en Algérie, il devient responsable de la rubrique culturelle puis directeur du quotidien Echaab. En 1980, il est directeur au ministère de l'Éducation nationale. En 1990 il occupe le poste de secrétaire général du ministère de l'Éducation, puis jusqu'au il s'occupe des écoles coraniques à Tiaret et il se consacre à l'enseignement et à l'orientation religieuse.

Après avoir exercé la fonction de député, le président Zeroual le nomme le ministre des affaires religieuses. Il est reconduit dans ses fonctions par le président Bouteflika qui le nomme le ministre des affaires religieuses et des habous, poste qu'il occupe jusqu’à 5 mai 2014.

Le 22 septembre 2016, il est nommé président du Haut Conseil islamique (HCI).

En avril 2019, une plainte est déposée contre Bouabdellah Ghlamallah pour corruption dans de le cadre de l'organisation des pèlerinages à La Mecque entre 1999 et 2006[1].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]