Joint Direct Attack Munition

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
les différents types de bombes JDAM
GBU-31, une bombe Mk 84 de 906 kg équipé d'un GPS
F-15E larguant des GBU-31 de 906 kg en 2009.
GBU-31(v)3/B sous l'aile d'un B-52

Une bombe JDAM, pour Joint Direct Attack Munition est une bombe guidée par GPS produite par Boeing.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le JDAM n'est pas véritablement une nouvelle arme, mais constitue une amélioration des bombes existantes. Grâce à son guidage par centrale à inertie et GPS, il leur procure un surcroît de précision, notamment lorsque les conditions météorologiques réduisent l'efficacité du guidage par laser. Les variantes 113, 226, 453 et 906 kg sont respectivement désignées GBU-29, 38, 32 et 31.

Les premiéres générations de JDAM peuvent être larguées à 24 km de leur cible avec l'ajout d'ailes, un propulseur a poudre permet d'accroitre leur portèe a plusieurs dizaines de km. Leur coût unitaire est de 56 000 dollars américain.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières livraisons ont débuté en mai 1998.

De telles bombes ont été utilisées par les forces armées des États-Unis pour la première fois durant la guerre du Kosovo en 1999 et en Afghanistan en 2001.

Elles sont depuis une partie importante de l'armement air-sol des forces aériennes occidentales.

La technologie est depuis la fin des années 2010 utilisée pour des mines navales largués par avions tel le Quickstrike 64-ER[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Scott, « US Indo-Pacific Command completes Quickstrike-ER mine demonstration », sur Jane's, (consulté le 15 février 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]