Bolet élégant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suillus grevillei

Suillus grevillei, jeune

Suillus grevillei, de son nom vernaculaire le bolet élégant, autrefois Boletus elegans, est un champignon basidiomycète du genre Suillus, de la famille des Suillaceae (autrefois de la famille des Boletaceae). La cuticule du sporophore est généralement collante et brillante et l’hyménium sec à tubes se sépare facilement de la chair du chapeau, avec un pied central assez mince. Il présente un anneau ou une zone annulaire collante.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Nom binomial accepté[modifier | modifier le code]

Suillus grevillei (Klotzsch) Singer 1945

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Boletinus grevillei (Klotzsch) Pomerl. 1980 (synonyme)
  • Boletopsis elegans (Schumach.) Henn. 1898 (synonyme)
  • Boletus annularius Bolton 1792 (synonyme)
  • Boletus cortinatus Pers. 1801 (synonyme)
  • Boletus elegans Schumach. 1803 (synonyme)
  • Boletus grevillei Klotzsch 1832 (synonyme)
  • Ixocomus elegans f. badius Singer 1938 (synonyme)
  • Ixocomus flavus var. elegans (Schumach.) Quél. 1888 (synonyme)
  • Ixocomus grevillei (Klotzsch) Vassilkov 1955 (synonyme)
  • Suillus clintonianus (synonyme)
  • Suillus elegans (Schumach.) Snell 1944 (synonyme)
  • Suillus grevillei f. badius (Singer) Singer 1965 (synonyme)

Description du sporophore[modifier | modifier le code]

Hyménophore

Le bolet élégant est un champignon avec un chapeau (5 à 10 cm) jaune citron à brun orangé d’abord hémisphérique, en cloche, étalé et enfin aplani. Il a une chair épaisse qui est consistante au début et puis devient vite molle.

Hyménium

Tubes courts de couleur jaune d’or et puis brunâtres qui descendent jusqu’au-dessus de son pied cylindrique (6-10 X 1-2 cm) de couleur blanc crème virant au brun roussâtre muni d’un anneau blanc crème.

Cuticule

Il a une cuticule gluante.

Stipe

Il présente un anneau ou une zone annulaire collante.

Odeur

Son odeur fait songer aux feuilles de géranium qui ont été chiffonnées[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Il pousse sur le sol des bois mixtes (toujours au pied des mélèzes avec lesquels il vit en symbiose) de l'été à la fin de l'automne.

Comestibilité[modifier | modifier le code]

À condition d'enlever sa cuticule, il s'agit d'un champignon comestible, quoique de consistance molle et de saveur faible.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Titres des livres en français comportant plus de renseignements sur ce champignon :

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem : Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).
  • Marcel Bon : Champignons de France et d'Europe occidentale (Flammarion, 2004)
  • Dr Ewaldt Gerhardt : Guide Vigot des champignons (Vigot, 1999) - ISBN 2-7114-1413-2
  • Roger Phillips : Les champignons (Solar, 1981) - ISBN 2-263-00640-0
  • Thomas Laessoe, Anna Del Conte : L'Encyclopédie des champignons (Bordas, 1996) - ISBN 2-04-027177-5
  • Peter Jordan, Steven Wheeler : Larousse saveurs - Les champignons (Larousse, 1996) - ISBN 2-03-516003-0
  • G. Becker, Dr L. Giacomoni, J Nicot, S. Pautot, G. Redeuihl, G. Branchu, D. Hartog, A. Herubel, H. Marxmuller, U. Millot et C. Schaeffner : Le guide des champignons (Reader's Digest, 1982) - ISBN 2-7098-0031-4
  • Henri Romagnesi : Petit atlas des champignons

(Bordas, 1970) - ISBN 2-04-007940-8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marchand parle lui simplement d'une odeur "à peine fruitée" (Champignons du Nord et du Midi, tome I/XI, n°67 p. 152).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :