Suillus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suillus est un genre de champignons basidiomycètes et autrefois de la famille des Boletaceae, maintenant dans la famille des Suillaceae

En latin, suillus signifie « porcin ». On pourrait les qualifier de « bolets mous ». Ils poussent essentiellement sous les conifères. Plusieurs d'entre eux portent voile partiel, qui deviendra un anneau ou un reste d'anneau. Dans l'ensemble, ils sont comestibles mais souvent médiocres.

Ils peuvent concentrer certains radionucléides (césium 137 des retombées de Tchernobyl par exemple) et les remonter en surface, via leur chapeau[1],[2],[3].

Définition du genre[modifier | modifier le code]

Suillus grevillei

Suillus Micheli ex S. F. Gray

Sporophore

Chapeau visqueux et glabre ou sec et squamuleux, parfois avec des restes du voile partiel, appendiculé. Chair jaune blanche ou pâle, immuable ou présente parfois coloration rougeâtre pâle. Hyménium adné à adnexé, jaune pâle ou brun cannelle.

Stipe sec, annelé ou non, habituellement avec des points glandulaires ou des taches.

Sporée pâle brun cannelle. Spores lisse, fusiforme court.

Habitat

Région Nord-Sud dans des régions tempérées et tropicales à la limite sud de Pinaceae (subaureus S. à Betula). Absent en Afrique. Fréquemment rencontrés dans des pinèdes exotiques transplantées au-delà des aires de répartition naturelle.

Mycorhizes systématique obligée avec les Pinacées, mais une espèce est connue pour être associée avec Betula dans le Nord-Est des États-Unis.

Classification Phylogénétique[modifier | modifier le code]

Récemment le genre Suillus a été réintégré dans les Boletales ou un clade des Suillineae les regroupe. Il semble bien que deux branches se divisent dans l'hémisphère nord[4].

Phylogramme du Clade des Suillineae[modifier | modifier le code]

Les dernières recherches semblent intégrer les genres Gomphidius et Truncocolumella, aux genres Rhizopogon et Suillus qui développerait un clade européen et un clade américain[5]

Classification Linnéenne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ivanka Nikolova, Karl J. Johanson, Anders Dahlberg Radiocaesium in fruitbodies and mycorrhizae in ectomycorrhizal fungi ; Journal of Environmental Radioactivity, Volume 37, Issue 1, 1997, Pages 115-125 (résumé)
  2. (en) Anders Dahlberg, Ivanka Nikolova, Karl-Johan Johanson, Intraspecific variation in 137Cs activity concentration in sporocarps of Suillus variegatus in seven Swedish populations Original Research Article Mycological Research, Volume 101, Issue 5, May 1997, Pages 545-551
  3. (en) M. Vinichuk, K. Rosén, K.J. Johanson, A. Dahlberg, Correlations between potassium, rubidium and cesium (133Cs and 137Cs) in sporocarps of Suillus variegatus in a Swedish boreal forest Original Research Article Journal of Environmental Radioactivity, Volume 102, Issue 4, April 2011, Pages 386-392 ([Résumé])
  4. Binder Hibbets 2004
  5. (en) Matthew E. Smith et Donald H. Pfister, « Tuberculate ectomycorrhizae of angiosperms: The interaction between Boletus rubropunctus (Boletaceae) and Quercus species (Fagaceae) in the United States and Mexico », American Journal of Botany, vol. 96(9):, no 9,‎ 2009, p. 1665–1675, (see Fig 3: One of four most parsimonious trees showing the phylogenetic position ...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :