Anneau (champignon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir anneau.
Anneau double, épais, frangé et coulissant d'une coulemelle

L’anneau est un ornement de forme circulaire présent sur le pied[1] (stipe) de certains champignons à chapeau.

Ontogénèse[modifier | modifier le code]

L'anneau est un reste[2], parfois rudimentaire ou fugace, du voile partiel qui, dans la jeunesse, réunissait le pied à la marge du chapeau.

Aspects[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Différents aspects de l'anneau et exemples :

  • supère (fixé sur le haut du pied) ou infère
  • ascendant : (montant du bas du pied) (agaric)
  • descendant : (descendant du sommet du pied) (amanite, on dit parfois aussi juponant ou en jupon)
  • coulissant : libre et mobile (coprin)
  • fugace ou labile : (disparaissant rapidement à la croissance ou facilement par détersion) (amanite) ; certaines espèces (dans les cortinaires notamment) n'ont qu'une trace qu'on appelle une zone annulaire.
  • membraneux : (très mince comme du papier) (agaric)
  • complexe, double, à roue dentée : (lépiote, agaric)
  • bourrelet : (lépiote)
  • armille : engainant longuement le pied de bas en haut, comme une chaussette (armillaire, cystoderme)
  • cortine : filamenteux comme une toile d'araignée (cortinaire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces pieds munis d'un anneau sont dits annelés ou annulés. L'absence d'anneau peut être qualifiée par l'antonyme exannulé.
  2. Il existe de rares cas de formations annulaires tardives par prolifération, qui constituent de 'faux anneaux

Voir aussi[modifier | modifier le code]