Blankenburg (Harz)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blankenburg (Saxe-Anhalt))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blankenburg.
Blankenburg (Harz)
Blankenburg (Harz)
Vue sur la ville et le château.
Blason de Blankenburg (Harz)
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Harz
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Code postal 06502 (Timmenrode), 38889 (Blankenburg, Cattenstedt, Heimburg, Hüttenrode, Wienrode), 38895 (Derenburg)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 0 85 055
Indicatif téléphonique 03944, 03947, 039453
Immatriculation HZ
Démographie
Population 20 509 hab. (31 décembre 2014)
Densité 138 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 47′ 43″ nord, 10° 57′ 44″ est
Superficie 14 889 ha = 148,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Blankenburg (Harz)

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Blankenburg (Harz)
Liens
Site web www.blankenburg.de

Blankenburg (Harz) est une ville de Saxe-Anhalt en Allemagne située dans l'arrondissement de Harz, au nord-est du massif du Harz.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve au versant nord de la montagne, à l'ouest de Quedlinbourg, au sud d'Halberstadt et à l'est de Wernigerode. Le château de Blankenburg, de style baroque, est perché sur un rocher au-dessus de la vieille ville, entouré d'un parc étendu.

La zone urbaine de Blankenburg comprend les anciennes communes de Börnecke, Cattenstedt, Heimburg, Hüttenrode, Timmenrode, Wienrode et la ville de Derenburg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Blankenburg est mentionné pour la première fois en 1123, dans un acte fait par Lothaire de Supplinbourg, duc de Saxe et futur roi des Romains. Peu tard, le château appartenait aux comtes de Blankenburg, parents du roi qui étaient aussi vassaux du duc Henri le Lion jusqu'à sa chute en 1180.

Le château et l'église paroissiale

Ensuite, les forces d'empereur Frédéric Barberousse ravageaient le château et les comtes devinrent les vassaux du prince-évêché d’Halberstadt. La cité au pied de la forteresse, avec la mairie et l'église paroissiale, fut fondée au XIIIe siècle. La suzeraineté est restée contestée entre les évêques d'Halberstadt et les descendants d'Henri, les ducs de Brunswick-Lunebourg de la maison de Welf.

En 1599, après la mort du dernier comte de Blankenburg, le fief retourna au duc Henri-Jules de Brunswick-Wolfenbüttel, qui était aussi élu évêque et administrateur protéstant du diocèse d'Halberstadt. À partir de 1616, les fiefs étaient gérés par Christian de Brunswick (le « téméraire d'Halberstadt ») qui se lança dans la guerre de Trente Ans. En 1625, la ville était occupée par les troupes d'Albrecht von Wallenstein laisserant beaucoup de ravages. Après la guerre, les travaux de reconstruction ont commencé sous le gouvernement du duc Rodolphe-Auguste de Brunswick-Wolfenbüttel.

Le « petit château » (Kleines Schloss) avec ses parcs

Au fin du XVIIe siècle, l'exclave de Blankenburg a été transformée en résidences secondaire des princes de Wolfenbüttel. Sous le régne de Louis-Rodolphe de Brunswick-Wolfenbüttel, à partir de 1707, le comté de Blankenburg est devenu une principauté autonome et le château a été construit comme résidence baroque. À sa cour, nombreux artistes comme l'actrice de théâtre Friederike Caroline Neuber vivaeint et travaillaient. De 1796 à 1798, le château de Blankenburg était un sanctuaire pour Louis XVIII, le dépositaire légitime de la couronne de France.

À partir de 1807, Blankenburg faisait partie du royaume de Westphalie; après le congrès de Vienne, la ville était le chef-lieu du district de Blankenburg (Landkreis Blankenburg), une partie orientale du duché de Brunswick entouré par la province prussienne de Saxe. Après la deuxième guerre mondiale, le district fut annexé à la zone d'occupation soviétique, puis à l'Allemagne de l'Est (RDA).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :