Lédéburite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés inorganiques image illustrant la physique des matériaux
Cet article est une ébauche concernant les composés inorganiques et la physique des matériaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La lédéburite est l'eutectique du diagramme fer-carbone, correspondant à une teneur de 4,3 % en masse de carbone ; sa formule brute est (Fe3C:2Fe), il fond à 1 148 °C. Son nom vient d'Adolf Ledebur (1837-1906), métallurgiste allemand, qui la décrivit en 1882.

D'un point de vue morphologique, lors du refroidissement d'un alliage fer-carbone contenant entre 2,11 et 6,67 % en masse de carbone, il se forme une matrice de cémentite Fe3C contenant des globules d'austénite à 2,11 % de carbone (limite gauche de l'horizontale à l'eutectique). Puis, en dessous de la température A1 (727 °C), l'austénite se transforme en perlite ; l'alliage porte alors le nom de fonte grise.

La cémentite est un composé métastable, qui tend à se décomposer en ferrite α et en graphite si l'on attend « suffisamment longtemps » :

Fe3C → 3Fe + C.

Si le refroidissement de la fonte est suffisamment lent, et surtout si elle contient des éléments d'alliage dits « graphitisants » (silicium, cuivre, nickel), il ne se forme pas de lédéburite mais un eutectique à 4,25 %C, composé de graphite + austénite à 2,03 % en masse de carbone (fonte grise), et dont la température de fusion est 1 153 °C.

Diagramme fer-carbone

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • J. Barralis, G. Maeder, Précis de métallurgie — Élaboration, structures-propriétés et normalisation, Nathan/Afnor,‎ (ISBN 2-09-194017-8), p. 51, 58