Bivouac de la Fourche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bivouac Alberico Borgna

Bivouac de la Fourche
Illustration du refuge.
Vue du bivouac de la Fourche en août 2008.
Altitude 3 674 m
Massif Massif du Mont-Blanc (Alpes)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région à statut spécial Vallée d'Aoste
Commune Courmayeur
Propriétaire Club alpin académique italien
Gérant Club alpin académique italien
Capacité 0 couchages
Coordonnées géographiques 45° 50′ 41″ nord, 6° 53′ 23″ est[1]
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Bivouac de la Fourche
Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste
(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Bivouac de la Fourche
Refuge de montagne

Le bivouac de la Fourche ou bivouac Alberico Borgna, en italien bivacco de la Fourche, bivacco à la Fourche ou encore bivacco Alberico Borgna, était un refuge non gardé d'Italie situé dans le massif du Mont-Blanc, au pied du mont Maudit et au-dessus du glacier de la Brenva, à quelques mètres de la frontière avec la France[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bivouac est construit sur l'arête de la Brenva, une crête reliant la tour Ronde au mont Maudit, entre la Fourche de la Brenva et le col de la Tour.

Il est accessible par le glacier du Géant au départ de la pointe Helbronner ou de l'aiguille du Midi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue du bivouac dominant le glacier de la Brenva en août 2008.

Le bâtiment originel est construit en 1935, baptisé du nom de Corrado Alberico et Luigi Borgna, deux guides italiens morts dans une avalanche en 1934. Le bâtiment est reconstruit en 1985 et fait l'objet de travaux en 2008 et 2014.

En 1940, il est occupé par les militaires italiens afin de contrôler la frontière et les mouvements de troupes françaises. Le ravitaillement se faisait depuis Entrèves via le bivouac de la Brenva.

Le rocher sur lequel il repose s'effondre fin , emportant le bâtiment avec lui ; les débris reposent sur le glacier de la Brenva environ 300 mètres en contre-bas[2],[3],[4]. L'accident ne fait aucune victime d'après la reconnaissance en hélicoptère le par les secours en montagne valdôtains[2],[3],[4].

Ascensions[modifier | modifier le code]

Du bivouac, les ascensions peuvent être réalisées :

Le mont Maudit vu depuis le bivouac.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Visualisation sur le géoportail italien.
  2. a et b (it) « Crollo bivacco Alberico-Borgna: struttura distrutta, nessuno coinvolto », Gazzetta Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. a et b (it) « Frana distrugge bivacco su Monte Bianco », Tiscali News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b Thomas Vennin, « Mont-Blanc : le bivouac de la Fourche est tombé », sur montagnes-magazine.com, Montagnes magazine, (consulté le ).