Aiguille Blanche de Peuterey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aiguille Blanche de Peuterey
La face Nord de l'aiguille Blanche de Peuterey
La face Nord de l'aiguille Blanche de Peuterey
Géographie
Altitude 4 112 m, pointe Güssfeldt
Massif Massif du Mont-Blanc (Alpes)
Coordonnées 45° 49′ 24″ nord, 6° 52′ 52″ est
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région à statut spécial Vallée d'Aoste
Ascension
Première , par Henry Seymour King avec Émile Rey, Ambros Supersaxo et Alois Andenmatten
Voie la plus facile Arête Sud-Est (arête des Dames Anglaises) depuis le refuge Monzino ou le bivouac Craveri (D)

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Aiguille Blanche de Peuterey

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Aiguille Blanche de Peuterey

L'aiguille Blanche de Peuterey est un sommet de la partie italienne du massif du Mont-Blanc. Elle culmine à 4 112 m d'altitude. Elle est située sur l'arête de Peuterey, entre l'aiguille Noire de Peuterey et le Grand pilier d'Angle. Elle a trois sommets : la pointe Centrale (pointe Güssfeldt, point culminant), la pointe Sud-Est (pointe Seymour King, sommet orographique, 4 107 m) et la pointe Nord-Ouest (pointe Jones, 4 104 m).

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Sa voie normale est l'arête Sud-Est. C'est l'un des plus difficiles des sommets des Alpes de plus de 4 000 mètres. Elle se parcourt généralement lors de la traversée de l’arête de Peuterey qui arrive au sommet du mont Blanc en passant par le Grand Pilier d'Angle, ou lors de l’intégrale de Peuterey, qui se fait en deux jours en commençant par l'arête Sud de l'aiguille Noire de Peuterey et en dormant au bivouac Craveri à la brêche Nord des Dames Anglaises.

L'arête de Peuterey avec l'indication des sommets principaux.

Elle présente un sommet secondaire sur son arête Sud-Ouest, la pointe Gugliermina (3 893 m), connue pour les escalades difficiles de sa face Sud-Ouest.

Ascensions[modifier | modifier le code]

L'arête de Peuterey : de gauche à droite, l'aiguille Noire de Peuterey, les Dames Anglaises (où se trouve le bivouac Craveri), la pointe Gugliermina et l'aiguille Blanche de Peuterey

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Grivel était guide de haute montagne et fabricant de matériel. Il utilisa pour la première fois le piton à expansion en 1928

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 1 : À l'ouest du col du Géant, Éditions Arthaud,

Liens externes[modifier | modifier le code]