Billy De Wolfe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Billy De Wolfe
Description de cette image, également commentée ci-après

Dans la série Good Morning, World
(photo promotionnelle, 1967)

Nom de naissance William Andrew Jones
Naissance
Quincy (Wollaston)
Massachusetts, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 67 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Les Exploits de Pearl White
Escale à Broadway
Nanou, fils de la Jungle
Séries notables L'Homme à la Rolls
Doris comédie

Billy De Wolfe (parfois crédité Billy DeWolfe) est un acteur américain, né William Andrew Jones le à Quincy — Quartier de Wollaston (en) (Massachusetts), mort le à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sous le nom de scène de Billy De Wolfe, il contribue à seize films américains, dont dix dans les années 1940. Le premier est Dixie d'A. Edward Sutherland (1943, avec Bing Crosby et Dorothy Lamour). Le dernier est Nanou, fils de la Jungle de Robert Scheerer (1973, avec Tim Conway et Jan-Michael Vincent).

Mentionnons également Les Exploits de Pearl White de George Marshall (1947, avec Betty Hutton et John Lund), Escale à Broadway de David Butler (1951, avec Doris Day et S. Z. Sakall) et Appelez-moi Madame de Walter Lang (1953, avec Ethel Merman et Donald O'Connor).

Pour la télévision, il collabore à trois téléfilms, dont une nouvelle adaptation de la pièce Arsenic et vieilles dentelles réalisée par Robert Scheerer (1969, avec Lillian Gish et Helen Hayes).

S'y ajoutent treize séries, la première en 1954. Citons L'Homme à la Rolls (un épisode, 1965) et Doris comédie (douze épisodes, 1970-1973, où il retrouve Doris Day). La dernière est Love, American Style, avec un épisode diffusé le , moins de cinq mois avant sa mort, d'un cancer du poumon.

Au théâtre, Billy De Wolfe joue à Broadway dans deux revues, John Murray Anderson's Almanac (en) (1953-1954, avec Harry Belafonte, Polly Bergen et Hermione Gingold), puis la dernière des Ziegfeld Follies en 1957.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma (intégrale)[modifier | modifier le code]

Avec Anne Triola, dans Escale à Broadway (1951, photo promotionnelle)

Télévision (sélection)[modifier | modifier le code]

De g. à d. : Scoey Mitchell, Billy De Wolfe, Marlo Thomas et Ted Bessell, dans la série That Girl, épisode Shake Hands and Come Out Acting (1969, photo promotionnelle)

(séries, sauf mention contraire)

  • 1965 : L'Homme à la Rolls (Burke's Law), première série
    • Saison 2, épisode 2 Who Killed the Fat Cat? de Jerry Hopper : Artemis Newpenny
  • 1966-1969 : That Girl
    • Saison 1, épisode 3 Never Change a Diaper on Opening Night (1966) et épisode 15 Beware of Actors Bearing Gifts (1966) : Jules Benedict
    • Saison 4, épisode 9 Shake Hands and Come Out Acting (1969) de John Rich : Jules Benedict
  • 1967-1968 : Good Morning, World
    • Saison unique, 26 épisodes : Roland B. Hutton Jr.
  • 1969 : Arsenic et vieilles dentelles (Arsenic and Old Lace), téléfilm de Robert Scheerer : L'officier O'Hara
  • 1970-1973 : Doris comédie (The Doris Day Show)
    • Saison 2, épisode 14 Doris vs. the Computer (1970) de Denver Pyle et épisode 25 The Office Troubleshooter (1970) de Coby Ruskin : Willard Jarvis
    • Saison 3, épisode 3 How Can I Ignore the Man Next Door? (1970) de Denver Pyle, épisode 15 It's Christmas Time in the City (1970) de Denver Pyle et épisode 19 Jarvis' Uncle (1971) : Willard Jarvis
    • Saison 4, épisode 2 Mr. and Mrs. Raffles (1971) de Norman Tokar, épisode 6 The People's Choice (1971) de Jerry London, épisode 20 Doris' House Guest (1972) de Bruce Bilson et épisode 23 Gowns by Louis (1972) : Willard Jarvis
    • Saison 5, épisode 2 The Great Talent Raid (1972), épisode 11 The Co-Op (1972) et épisode 18 It's a Dog Life (1973) : Willard Jarvis
  • 1973 : Love, American Style
    • Saison 5, épisode 5, segment Love and the Fractured Fibula : M. Gratz

Revues à Broadway[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]