Bertrand Gervais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bertrand Gervais
Bertrand Gervais
Bertrand Gervais.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Bertrand Gervais, né le à Saint-Jérôme, est un professeur, romancier, nouvelliste et essayiste québécois. Membre de la Société royale du Canada, il est, depuis 2015, le titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est détenteur d'une maîtrise en études littéraires (1984) et d'un doctorat en sémiologie (1988) de l'Université du Québec à Montréal.

Depuis 1988, il enseigne la littérature américaine, la sémiologie et la théorie littéraire à cette même université. En 1998, il est corécipiendaire du Prix de la recherche de l'Université du Québec pour les arts et les lettres.

Bertrand Gervais est tour à tour professeur invité à la Faculté des lettres de l'Université de Toronto (1993-94), à l'Université de Perpignan (1994), puis à l'Université fédérale de Porto Alegre et à l'Université fédérale Fluminense (Niteroi) du Brésil (1999 et 2004). Il a aussi été chercheur invité à l'Université Paris-VIII, au Laboratoire Paragraphe, en 2011, à l'Université de Lorraine, campus de Metz, en 2013, et à la Chaire des Amériques de l'Université de Rennes 2, en 2018. Il a fondé et dirigé pendant 16 ans (1999-2015) Figura [1], le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Il est aussi le directeur-fondateur du NT2 [2], le laboratoire de recherches sur les œuvres hypermédiatiques, tous deux à l’Université du Québec à Montréal.

Il s'intéresse au roman contemporain, aux fictions hypermédiatiques, de même qu'à l'imaginaire et à ses figures. Il écrit des essais sur le labyrinthe et les formes contemporaines de l'oubli, sur l'imaginaire de la fin et les fictions apocalyptiques, ainsi que sur la théorie des figures. Ses fictions et récits jouent sur les codes du fantastique et du merveilleux.

Principaux projets sur le web[modifier | modifier le code]

  • Ce n'est écrit nulle part - L’espace de création virtuel de l'auteur.
  • Répertoire des arts et des littératures hypermédiatiques - Le site du NT2 consacré à la promotion et à l'étude des formes numériques de textes et d'arts. Véritable environnement de recherches et de connaissances, le site du NT2 héberge des cahiers virtuels, des commissariats en ligne, des dossiers thématiques, des carnets de recherche et une panoplie de ressources sur les œuvres numériques.
  • Projet Lower Manhattan- Site consacré à l'étude des processus de fictionnalisation et de mythification amorcé à partir des événements du .
  • Figura - Le site de Figura, le centre de recherche sur le texte et l'imaginaire.
  • Observatoire de l'imaginaire contemporain - Une plate-forme encyclopédique en ligne consacrée à la compréhension de l’imaginaire contemporain, dans ses aspects artistiques, littéraires et culturels, ainsi que théoriques et épistémologiques. L'OIC héberge une collection de cahiers de recherche (cahiers Remix), des carnets de recherche, des enregistrements de conférences et de colloques.
  • Dictionnaire visuel Google [3]- Composé de captures d’écran des pages de résultats « images » du moteur de recherche Google, le DVG entreprend d'explorer les formes actuelles de la culture de l'écran et de l'image.
  • bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique - La revue publie depuis 2008 des œuvres hypermédiatiques originales en français et propose, en traduction, des œuvres marquantes.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Oslo, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 1999, 174 p. (ISBN 9782892615166)
  • Gazole, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2001, 180 p. ; réédition complétée d’un dossier d’accompagnement présentée par Claude Gonthier et Bernard Meney, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels plus », 2005, 252 p.
  • Les Failles de l’Amérique, Montréal, Éditions XYZ / Les 400 coups, 2005, 445 p. - Finaliste au Prix des cinq continents de la Francophonie 2006
  • L'Île des pas perdus, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2007, 186 p.
  • Le Maître du Château rouge, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2008, 194 p.
  • La Mort de J. R. Berger, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2009, 247 p.
  • Comme dans un film des frères Coen, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2010, 216 p.
  • La Dernière Guerre, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 2017, 262 p.

Récit[modifier | modifier le code]

  • Le Onzième Homme, Montréal, La Traversée, coll. « Éclats », 2012, 55 p.

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Tessons, nouvelles, Montréal, Éditions XYZ, coll. « Romanichels », 1998, 152 p.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Récits et actions. Pour une théorie de la lecture, Longueuil, Le Préambule, coll. L'Univers des discours, 1990, 411 p.
  • Lecture littéraire et explorations en littérature américaine, Montréal, XYZ éditeur, coll. Théorie et littérature, 1998, 231p.
  • Donald Barthelme. Critique de la vie quotidienne, Paris, Belin, coll. Voix américaines, 2002, 128 p.
  • À l'écoute de la lecture, Québec, Nota bene, 2006, 294 p. (Montréal, VLB éditeur, coll. Essais critiques, 1993, 240 p.)
  • Figures, lectures. Logiques de l’imaginaire. Tome I, Montréal, Le Quartanier, coll. « erres essais » 2007, 243 p.
  • La Ligne brisée : labyrinthe, oubli et violence. Logiques de l’imaginaire. Tome II, Montréal, Le Quartanier, coll. « erres essais » 2008, 207 p.
  • L'Imaginaire de la fin : temps, mots et signes. Logiques de l’imaginaire. Tome III, Montréal, Le Quartanier, coll. « erres essais » 2009, 227 p.
  • Un défaut de fabrication, Montréal, Boréal, 2014, 216 p. Finaliste aux Prix du gouverneur général du Canada 2015, catégorie essais.
  • Bertrand Gervais et al, Soif de réalité. Plongées dans l’imaginaire contemporain, Montréal, éditions Nota bene, 2018, 205 p.

Récit de voyage[modifier | modifier le code]

  • Ce n’est écrit nulle part, récit de voyage, Montréal, Triptyque, 2001, 89 p.

Édition[modifier | modifier le code]

  • avec Alice van der Klei et Marie Parent, éds., Suburbia, L’Amérique des banlieues, Montréal, cahiers Figura, 2015, vol. 39, 246 p.
  • avec Alice van der Klei et Annie Dulong, éds., L'imaginaire du : fictions, images, figures, Québec, Éditions Nota bene, 2014, 315 pages.
  • avec Véronique Cnockaert et Marie Scarpa, éds., Idiots. Figures et personnages liminaires dans la littérature et les arts, Nancy, Presses universitaires de Nancy / Éditions universitaires de Lorraine, 2012, 260 p.
  • avec Audrey Lemieux, éds., Perspectives croisées sur la figure. À la rencontre du visible et du lisible, Presses de l’Université du Québec, 2012, 303 p.
  • avec Patrick Tillard, éds., Fictions et images du , Montréal, Figura, 2010, no 24, 213 p.
  • avec Jean-François Chassay, éds., Paroles, textes et images. Formes et pouvoirs de l’imaginaire, Montréal, Figura, 2008, no 19, vol 1 et 2, 245 p. et 233 p.
  • avec Rachel Bouvet, éds., Théories et pratiques de la lecture littéraire, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2007, 281 p.
  • avec Christina Horvath, éds., Écrire la ville, Montréal, Figura, 2005, no 14, 285 p.
  • avec Jean-François Chassay et Anne Élaine Cliche, éds., Des fins et des temps. Les limites de l’imaginaire, Montréal, Figura, 2005, no 12, 248 p.
  • avec Jean-François Chassay, éds., Les lieux de l’imaginaire, Montréal, Liber, 2002, 308 p.
  • avec Samuel Archibald et Anne Martine Parent, éds., L’imaginaire du labyrinthe, Montréal, Figura, no 6, 2002, 150 p.
  • avec Jean-François Chassay et Jean-François Côté, éds., Edgar Allan Poe. Une pensée de la fin, Montréal, Liber, 2001, 201 p.
  • avec Anne-Élaine Cliche, éds., Figures de la fin. Approches de l'irreprésentable, Montréal, Figura, no 2, 2001, 165 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Krzysztof Jarosz: A l'ombre de la mort. Le suicide des jeunes dans "Gazole" de Bertrand Gervais, en Pierre Anctil, dir. Canada exposed. Papers presented at the International Council for Canadian Studies Biennial Conference "Canada Exposed" held May 27 to 29, 2008 in collaboration with the Institute of Canadian Studies of the University of Ottawa, and the School of Canadian Studies of Carleton University. Le Canada à découvert. Peter Lang, Berne 2009 (Études canadiennes, 20), pp. 117 - 131

Liens externes[modifier | modifier le code]