Benjamin Zephaniah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Benjamin Zephaniah
Benjamin Zephaniah University of Hull.jpg
Benjamin Zephaniah
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
WrexhamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Benjamin Obadiah Iqbal Zephaniah, plus connu sous le nom de Benjamin Zephaniah, né le à Handsworth (Birmingham), est un écrivain rastafarien et poète Dub anglais.

En 1968, il fait sa première performance dans une église et, dès 1973, il est reconnu pour son art dans sa ville natale.

Zephaniah publie son premier recueil de poèmes, Pen Rhythm, en 1980. Il est si bien reçu qu'il fera l'objet de trois éditions successives. Son album Rasta, où l'on entend le premier enregistrement des Wailers depuis la mort de Bob Marley ainsi qu'un hommage à Nelson Mandela, lui attire une renommée internationale. C'est à la suite de cet album qu'il est présenté à Nelson Mandela, futur président d'Afrique du Sud, alors prisonnier politique. En 1996, ce dernier lui demande de présenter le Two Nations Concert au Royal Albert Hall de Londres.

En novembre 2003, Zephaniah révèle, dans le journal The Guardian, qu'il vient de refuser d'être décoré par la reine Elizabeth II comme "Officer of the Order of British Empire" (OBE). Il explique ce geste en disant que cela le renvoie aux "milliers d'années de brutalité, cela me rappelle comment mes ancêtres ont été violés et brutalisés". Il poursuit en disant "Imprimez ça, Mr Blair, et Mme la Reine, arrêtez de parler d'empire." C'était très inhabituel de dire cela publiquement, les conventions en la matière voulant que l'on ne formule son refus du titre qu'en privé. Il dit qu'il n'avait rien, personnellement, contre la Reine et que "elle est un peu guindée mais c'est une vieille femme sympathique."

Zephaniah se décrit lui-même comme un pur végétalien. Il est membre honoraire de la Vegan Society (Société végétalienne) britannique.

Il vit aujourd'hui à East Ham dans le Nord-Est de Londres et continue de se rendre régulièrement à Handsworth où vit toujours sa mère.

Au vu de son œuvre, Zephaniah a été admis comme docteur honoraire de plusieurs universités : University of North London (en 1998), University of Central England (en 1999), Staffordshire University (en 2002), London South Bank University (en 2003), University of Exeter et University of Westminster (en 2006)[1].

Le 17 juillet 2008, Zephaniah a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Birmingham. Il a été inscrit à 48 dans la liste des 50 meilleurs écrivains d'après-guerre du Times[2],[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • "Dub Ranting" (1982)
  • Rasta (1983)
  • Big Boys Don't Make Girls Cry (1984)
  • Free South Africa (1986)
  • Us an Dem (1990)
  • Crisis (1992)
  • Back to Roots (1995)
  • Belly of de Beast (1996)
  • "Dancing Tribes" (with "Back to Base") (single) MP Records, 1999
  • "Illegal" (with "Swayzak") (single) Medicine Label, 2000
  • "Open Wide" with Dubioza kolektiv (EP Open Wild), (2004)
  • Naked (2004) One Little Indian Records.
  • Dancing in the Moonlight
  • "The British"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Benjamin Zephaniah, Biographie sur Reggae.fr, artiste, photo, vidéo, article, discographie, albums », sur www.reggae.fr (consulté le 21 juin 2018)
  2. (en) « Benjamin Zephaniah - Literature », sur literature.britishcouncil.org (consulté le 21 juin 2018)

Liens externes et références[modifier | modifier le code]