Beit Haverim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Beit Haverim
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique loi 1901
But Accueil de juifs et juives LGBT
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1977
Identité
Siège 5 rue Fénelon, 75010 Paris
Personnages clés Franck Jaoui
Président Alain Beit
Affiliation Centre LGBT Paris-Île-de-France,
Inter-LGBT,
Les Oubliés de la Mémoire,
World Congress of GLBT Jews,
Maison des Associations du 10e arrondissement de Paris
Site web beit-haverim.com

Le Beit Haverim (« maison des amis » en hébreu), groupe juif LGBT de France, est une association loi de 1901 à vocation socio-culturelle.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1977 par une poignée de Juifs ashkénazes[1], et avec l'aide du pasteur Joseph Doucé, le Beit Haverim est l’une des plus importantes et plus anciennes associations LGBT françaises[2] ; par ailleurs, fondatrice parmi d'autres de l’Inter-LGBT[3]. Cette association est ouverte à tout le monde, toutes et tous y sont bienvenu(e)s dans un esprit d'amitié, de tolérance, et de mixité.

En 2008, le Beit Haverim acquiert un local associatif situé 5 rue Fénelon, Paris 10e arrondissement.

En 2017, l'association a fêté ses 40 ans avec la sortie d'un livre ; parmi les nombreux rabbins sollicités pour participer à son écriture, seul Michaël Azoulay a accepté[1]. L'objectif du livre est notamment celui de présenter une analyse des rapports entre judaïsme et homosexualité[4]. En avril de la même année, le Beit Haverim s'est tenue aux côtés de l'association Les « Oublié.e.s » de la Mémoire qui défend le devoir de mémoire envers les déportés pour motif d’homosexualité, pour déposer une gerbe en hommage aux victimes juives de la déportation[5].

Actions[modifier | modifier le code]

Cette association soutient ses membres dans l'acceptation de leur identité homosexuelle et juive[3], et se bat pour favoriser la prise en compte de l'homosexualité dans la communauté juive française.

Elle propose, à Paris, Lyon, Montpellier, Marseille, diverses activités, comme des rencontres avec des personnalités juives et/ou homosexuelles, des forums de réflexion, des sorties, et organise plusieurs Tea Dance ou soirées par an. L'association n'est pas politisée : elle accueille des personnes de toutes sensibilités politiques, de toutes orientations sexuelles et de toutes religions[2].

Elle est adhérente et membre du Conseil d'Administration du CGL de Paris, membre fondateur de l'Inter-LGBT, membre du RAVAD et du World Congress of Gay Lesbian Bisexual and Transgender Jewish Organisations.

Visibilité à la marche des fiertés[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Steve Krief, « Le Beit Haverim fête ses 40 ans avec la sortie d’un livre », sur L'Arche, (consulté le 21 janvier 2018).
  2. a et b Anna Breateau, « Soit tu es juif, soit tu es gay », sur Le Point, (consulté le 18 octobre 2017).
  3. a et b Lisa Serero, « Beit Haverim : « Les Juifs homosexuels, des Juifs comme les autres » », sur L'Arche, (consulté le 18 octobre 2017).
  4. « Le livre « Judaïsme et Homosexualité – 40 ans d’histoire avec le Beit Haverim » », sur beithaverim.com.
  5. Jérémie Lacroix, « Déportation pour motif d'homosexualité : comment faire vivre la mémoire ? », sur Têtu, (consulté le 21 janvier 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]