Michaël Azoulay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michaël Azoulay
Azoulay.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Michaël Azoulay, né en 1971[1], est un rabbin français. Rabbin à Nice, puis à La Varenne-Saint-Hilaire, puis, depuis , à Neuilly-sur-Seine, il est membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) de 2008 à 2013, et prend la succession du rabbin Josy Eisenberg pour présenter l'émission Judaïca du dimanche matin sur France 2.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Michaël Azoulay fait ses études secondaires à Nice, sauf deux années passées dans un lycée français en Israël.

Il obtient une maîtrise en droit à Nice.

Neveu de l'ancien Grand-rabbin de France Joseph Sitruk[2], Michaël Azoulay fait ses études rabbiniques au Séminaire israélite de France (SIF).

Il est d'abord rabbin à Nice pendant un an puis exerce sept années à La Varenne-Saint-Hilaire-Saint-Maur. En il succède au Grand-rabbin Alexis Blum à la tête de la synagogue de Neuilly. Dans ces deux derniers postes, il insiste pour une plus grande participation des femmes à la vie synagogale[1],[3] et se voit réprimandé par le Grand-rabbin de Paris, Michel Gugenheim, au sujet de la lecture de la Torah par des femmes dans un minian de femmes[4].

De 2008 à 2013, il représente le judaïsme au Comité consultatif national d'éthique (CCNE) où il se spécialise dans les questions de bioéthique. Au début de , son mandat (comme celui du pasteur Louis Schweitzer) n'est pas renouvelé, sans qu'il en ait été au préalable informé, fait remarqué dans la presse nationale[5],[6],[7].

Michaël Azoulay s'exprime sur la décision de l'évincer du Comité national d'éthique dans un article intitulé "Bioéthique et religion, un mariage impossible?" publié dans Le Figaro du [8].

En , il prend la succession du rabbin Josy Eisenberg pour présenter l'émission Judaïca du dimanche matin sur France 2[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]