Batcave (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Batcave (comics)
Univers de fiction
Présent dans lʼœuvre
Batman
Séries de la Batman Family
Créateur
Caractéristiques
Type
Laboratoire souterrain
Localisation
Localisation administrative

La Batcave (en français : Grotte aux chauve-souris) est un lieu fictif apparaissant dans les comics books de DC Comics. C'est le repaire secret et quartier général souterrain de Batman. Il a été installé dans un réseau de grottes se trouvant sous sa résidence personnelle, le Manoir Wayne.

Elle contient tout un attirail de haute technologie, des ordinateurs, plusieurs Batmobiles, divers gadgets et armes, ainsi que des souvenirs des aventures passées de Batman. Une importante colonie de chauve-souris vie dans les recoins du lieu.

Historique dans la publication[modifier | modifier le code]

À l'origine, il y avait seulement un tunnel secret souterrain qui reliait le Manoir Wayne à une vieille grange où était conservé la Batmobile. Plus tard, dans Batman #12 (août - septembre 1942), Bill Finger mentionne un "hangar souterrain secret". En 1943, les scénaristes du premier serial sur Batman, donne au personnage un laboratoire souterrain entièrement équipé pour lutter contre le crime et l'introduit dans le second chapitre intitulé "The Bat's Cave" (La Grotte de la chauve-souris). L'entrée se fait par un passage secret caché derrière une vieille horloge avec des chauves-souris volant autour.

Bob Kane, qui était sur le plateau de tournage, a mentionné ces éléments à Bill Finger qui allait être le principal scénariste sur le daily strip de Batman. Finger a inclut avec son script, un article technique comme ceux de Popular Mechanics et qui représente une coupe détaillée d'une section de hangar souterrain. Kane a utilisé cet article comme guide, y ajoutant un bureau d'étude, un laboratoire, un atelier, un hangar et un garage. Cette illustration apparait dans les "dailies" de Batman le 29 octobre 1943 dans un strip intitulé "The Bat Cave!".

La Batcave fait ses débuts dans les comics dans Detective Comics #83 en janvier 1944. Au cours des décennies, la cave s'est agrandie en même temps que la popularité de son propriétaire, jusqu'à inclure une salle des trophées, un super-ordinateur et un laboratoire médico-légal. Il y a eu peu de cohérence sur le plan d'agencement de la Batcave ou sur son contenu. Son design a varié d'artiste en artiste. Et il est courant de voir le même artiste dessiné la cave de différentes façons dans différents numéros.

Il faut toutefois attendre 1948 pour qu'elle soit décrite comme une caverne naturelle.

Histoire fictive[modifier | modifier le code]

Sa découverte[modifier | modifier le code]

Dans plusieurs versions des histoires de Batman, Bruce Wayne a découvert cette grotte en y tombant par accident quand il était petit, et découvrant une importante colonie de chauve-souris. C'est ainsi qu'il a eu l'idée d'y bâtir sa demeure de super-héros, et (selon les versions) de prendre l'apparence d'une chauve-souris.

Accès[modifier | modifier le code]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Musée des souvenirs[modifier | modifier le code]

La cave abrite des objets uniques collectés lors des différentes affaires sur lesquelles Batman a travaillé au fil des années. À l'origine, ils étaient entreposés dans une pièce spécialement aménagée. Plus tard, les trophées furent exposés dans la zone principale de la grotte, au milieu du mobilier de la Batcave.

Les trophées les plus imposants et couramment vus dans les comics sont : un Tyrannosaurus Rex animatronique à taille réelle, une réplique géante d'un penny Lincoln et une carte à jouet géante portant un Joker. Le T. Rex apparait pour la première fois dans "Dinosaur Island" (Batman #35, 1946) ; le penny fut récupéré lors d'une rencontre de Batman avec le vilain obsédé par les pennies du nom de Penny Plunderer (World's Finest Comics #30, 1947). Les autres "souvenirs" dans la cave viennent de "The Thousand and One Trophies of Batman!" (Detective Comics #158, 1950).

Les origines modernes de ces objets peuvent être retrouvées dans les histoires de Batman Chronicles numéro #8 ("Secrets of the Batcave: Dinosaur Island") et le numéro #19 ("The Penny Plunderers").

Une vitrine exposant l'ancien costume de Jason Todd peut être aperçue après sa mort, lui rendant hommage. Elle restera présente même après la résurrection de Jason.

Œuvres où le lieu apparaît[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Detective Comics #205 : The Origin of the Batcave!, DC Comics
  • 2007 : Batman: Secrets of the Batcave, DC Comics (ISBN 978-1401213701)

Films[modifier | modifier le code]

Batman Forever (1995)[modifier | modifier le code]

Dans le film Batman Forever par Joel Schumacher, une Batcave apparaît comme un quartier militaire dernier cri. On retrouve dans la Batcave le Bat-ordinateur représenté en forme de Chauve-souris, une voûte dans laquelle il range ses costumes de Batman, un laboratoire de haute technologie ainsi qu'un plateforme pivotante pour la Batmobile. On apercevra plus tard qu'il y a un accès à la Batcave depuis le dessous de son siège sous son bureau, à Wayne Enterprises.

Quand l'Homme-mystère entre dans la Batcave pour la détruire, il utilise des bombes en forme de Chauve-souris. La quasi-totalité de la Batcave a été réduite en poussière, à part la salle du Batwing et du Batboat.

Dans une des scènes coupées du film[1], Bruce et Alfred se rendent dans la Batcave entièrement détruite par L'Homme-mystère. Alfred montre un passage à Bruce et ce dernier y découvre le trou dans laquelle il est tombé la première fois dans la grotte. La lune éclaire le livre rouge de son père qu'il avait aussi lorsqu'il était tombé. Il relit le livre et se dit que c'est de sa faute, quand soudain une chauve-souris géante apparaît devant lui. Et les deux se regardent (on peut supposer qu'il s'agit de la première qu'il avait rencontrée lors de la découverte de la cave), cette dernière lui rappelant son engagement d'être justicier de la nuit. Après qu'il est ressorti, Alfred l'appelle « Maître Bruce », mais il répond à Alfred « Non... Batman ! ».[réf. nécessaire]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. présentes sur le Blu-Ray et l'Edition Collector DVD du film