Barcelona World Race 2014-2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barcelona World Race 2014-2015
Description de l'image MWR-Logo.png.

Généralités
Organisateur(s) Fondation Navigation Océanique Barcelone (FNOB)
Édition 3e
Lieu(x) Départ et arrivée à Barcelone (Espagne)
Date Du 31 décembre 2014 au 21 avril 2015
Participants 8 bateaux
Site web officiel [1]

Palmarès
Tenant du titre Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron sur Virbac Paprec 3.
Vainqueur Bernard Stamm et Jean Le Cam sur Cheminées Poujoulat

Navigation

L'édition 2014-2015 de la Barcelona World Race est la troisième édition de la Barcelona World Race. Elle s'est élancée de Barcelone le mercredi à 13 heures. Cette épreuve consiste à faire le tour du monde à la voile en double, sans escales et se court sur des monocoques de 60 pieds IMOCA. Huit équipages sont en course lors de cette édition 2014-2015. Elle est remportée le 25 mars 2015 par Bernard Stamm et Jean Le Cam sur Cheminées Poujoulat dans le temps record de 84 jours 5 heures 50 minutes et 25 secondes.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours est une boucle qui s'élance de Barcelone et revient à Barcelone, après avoir laissé les caps de Bonne Espérance (Afrique du Sud), Leeuwin (Australie) et Horn (Chili) à bâbord et l'Antarctique à tribord. Contrairement aux éditions précédentes, le passage par le détroit de Cook en Nouvelle-Zélande n'est plus obligatoire pour les concurrents[1]. Enfin, des zones de glaces interdites à la navigation ont été instaurées pour éviter tout danger de collision avec des glaces dérivantes dans l'océan Indien et le Pacifique Sud.

La distance théorique à parcourir est d'environ 23 000 milles[2].

Concurrents et classement final[modifier | modifier le code]

La course accueille 8 bateaux de type IMOCA soit seize navigateurs.

60 pieds IMOCA (8 inscrits)
Concurrents Bateau Classement Arrivée
Skipper 1 Nationalité Skipper 2 Nationalité Nom du bateau Lancement Général Date Temps Moyenne (nds)
Bernard Stamm Drapeau de la Suisse Suisse Jean Le Cam Drapeau de la France France Cheminées Poujoulat 2007 1er 84 j 5 h 50 min 25 s 13,82
Guillermo Altadill Drapeau de l'Espagne Espagne José Muñoz Drapeau du Chili Chili Neutrogena 2007 2e 89 j 11 h 47 min 0 s 12,94
Anna Corbella Drapeau de l'Espagne Espagne Gerard Marín Drapeau de l'Espagne Espagne GAES Centros Auditivos 2007 3e 91 j 5 h 9 min 28 s 12,85
Aleix Gelabert Drapeau de l'Espagne Espagne Didac Costa Drapeau de l'Espagne Espagne One Planet, One Ocean & Pharmaton 2000 4e 98 j 9 h 12 min 9 s 11,77
Bruno Garcia Drapeau de l'Espagne Espagne Willy Garcia Drapeau de l'Espagne Espagne We are water 2007 5e 99 j 3 h 6 min 28 s 9,80
Jörg Riechers Drapeau de l'Allemagne Allemagne Sébastien Audigane Drapeau de la France France Renault Captur 2007 6e 105 j 23 h 35 min 22 s 9,17
Nándor Fa Drapeau de la Hongrie Hongrie Conrad Colman Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Spirit of Hungary 2014 7e 110 j 10 h 59 min 40 s 8,80
Alex Thomson Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Pepe Ribes Drapeau de l'Espagne Espagne Hugo Boss 2010 Abandon le 15 janvier (démâtage)[3]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le départ est donné le au large de Barcelone. L’équipage de Hugo Boss est le premier à passer le détroit de Gibraltar et ainsi à entrer en Atlantique. Ils affichent un nouveau de temps de référence de 2 jours, 5 heures et 50 minutes. Assez rapidement Hugo Boss, Neutrogena, Cheminées Poujoulat, GAES Centros Auditivos et Renault Captur forment la flotte de tête alors que We are Water, One Planet One Ocean et Spirit of Hungary ferment la marche. Ce dernier affiche un retard de 500 milles par rapport au premier au passage du détroit de Gibraltar. Le 12 janvier, Hugo Boss franchit l’Équateur en 11 jours 13 heures et 50 minutes (nouveau temps de référence) suivi par Neutrogena et par Cheminées Poujoulat[4]. Mais le 15 janvier, le leader Hugo Boss démâte à 370 milles au large des côtes brésiliennes et doit abandonner la course. Le 17 janvier alors que tous les équipages sont dans l’hémisphère sud, les trois de tête contournent l’anticyclone de Sainte-Hélène afin de toucher les vents d’ouest le plus rapidement possible. Cheminées Poujoulat nouveau leader est suivi à seulement 17 milles par Neutrogena. GAES Centros Auditivos est en troisième place (à 78 milles) alors que Renault Captur connait des difficultés de rail de grand-voile. Après 30 jours, l’ordre du classement de la tête de course, est toujours le même alors que toute la flotte navigue dans les Quarantièmes rugissants. Les trois équipages de tête après avoir doublé le cap de Bonne-Espérance se dirigent au large des îles Kerguelen qu’ils doivent laisser au sud afin de ne pas franchir la zone d’exclusion. Tous les équipages ont largué leur Argofloat (flotteurs profileurs). En effet et pour la première fois lors d’une course au large, les équipages devaient larguer ces flotteurs du programme Argo, afin d’aider les scientifiques à récolter des données sur les océans et leurs fonds marins[5].

Elle est remportée le 25 mars 2015 par Bernard Stamm et Jean Le Cam sur Cheminées Poujoulat dans le temps record de 84 jours 5 heures 50 minutes et 25 secondes[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Barcelona World Race. Caraës : « Nous aurions aimé une flotte plus grosse" », Le Télégramme,  : « Le parcours change par rapport à la précédente édition qui faisait passer les concurrents par le détroit de Cook en Nouvelle-Zélande. Cette année, on ne le fait plus. ».
  2. « Barcelona World Race : C'est parti ! », Les Échos,  : « après une circumnavigation de 23 000 milles ».
  3. « Hugo Boss abandonne », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  4. Dans l’hémisphère Sud ! par Delphine Fleury publié dans Voiles et Voiliers le 13 janvier 2015.
  5. « Respiration pour la planète » sur barcelonaworldrace.org, consulté le 29 janvier 2015.
  6. « Stamm et Le Cam remportent le tour du monde en double », sur courseaularge.com, Course au large, (consulté le 25 mars 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]