Baiser (pâtisserie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Baiser
Lieu d’origine Malmedy (Belgique)
Créateur Rodolphe Wiertz
Date XIXe siècle
Place dans le service Pâtisserie
Température de service Froid
Ingrédients Meringues:
-amandes en poudre
-œufs
-sucre en poudre
-farine
Crème au beurre (ou crème Chantilly ou crème glacée):
-beurre
-œufs
-sucre
-extrait de vanille
-eau
Mets similaires Macarons
Accompagnement Thé, café, chocolat, salade de fruits

Le baiser est une pâtisserie originaire de la ville belge de Malmedy, en Wallonie. Des variations se retrouvent dans celles de Ciney, de Dinant, de Marche-en-Famenne, de Mons, de Namur, de Gembloux, de Neufchâteau ou de Rochefort.

Présentation[modifier | modifier le code]

Chaque baiser se compose de deux pièces de pâtisserie meringuées, soudées par une crème chantilly, au beurre, ou glacée[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le baiser de Malmedy aurait été inventé au milieu du XIXe siècle par le pâtissier Rodolphe Wiertz, originaire de Hellenthal, cuisinier à l'Hôtel International de Spa, puis repreneur de la pâtisserie de son beau-père Oswald Villers, à Malmedy. Il aurait d'abord été commercialisé sous le nom de blankès mèringues ("meringues blanches")[2], puis, à partir des années 1930, sous celui de baiser, par analogie ; la soudure des deux meringues rappelant celle de deux bouches s'échangeant un baiser.

Préparation[modifier | modifier le code]

Variations[modifier | modifier le code]

À la suite de Malmedy, plusieurs villes wallonnes développent des variations du baiser originel.

Ainsi, à Marche-en-Famenne, les macarons se substituent aux meringues, et à Namur et Gembloux, ces dernières sont remplacées par des coques farineuses.

De la même façon, les crèmes chantilly ou glacée peuvent souder les meringues en lieu et place de la crème au beurre traditionnelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]