Augustine Ejangue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Augustine Ejangue
Image illustrative de l’article Augustine Ejangue
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Santa Teresa CD
Numéro 2
Biographie
Nom Augustine Silvia Ejangue Siliki
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (30 ans)
Lieu Douala (Cameroun)
Taille 1,58 m (5 2)[1]
Poste Arrière droit
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005Drapeau : Cameroun Sawa United
2006-2008Drapeau : Cameroun Ngondikam Douala
2008-2010Drapeau : Guinée équatoriale Águilas Verdes
2010-2011Drapeau : Cameroun Franck Rollycek
2011-2012Drapeau : Russie Energia Voronej 023 0(0)
2012-2013Drapeau : Russie FK Rossiyanka 012 0(0)
2014Drapeau : Suède Tyresö FF
2014Drapeau : Norvège Amazon Grimstad 010 0(0)
2015-2017Drapeau : Danemark Fortuna Hjørring
2017-Drapeau : Espagne Santa Teresa CD 019 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007-Drapeau : Cameroun Cameroun 058 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Augustine Silvia Ejangue Siliki (née le à Douala au Cameroun) est une joueuse de football internationale camerounaise qui évolue au poste de défenseur.

Elle évolue pour le club espagnol de Santa Teresa, en Primera División.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Elle joue de 2011 à 2013 en faveur de l'Energia Voronej et du WFC Rossiyanka dans la championnat de Russie[2],[3].

Un agent russe permet à Ejangue et à sa compatriote Ajara Nchout d’être transférées à l'Energiya Voronej pour un montant assez onéreux en 2011. Mais le séjour en Russie d’Augustine est interrompu par la maladie lorsque les symptômes du paludisme contracté lors d'un rassemblement avec l’équipe nationale du Cameroun se manifestent[4].

Ejangue signe en 2014 un contrat avec le club suédois Tyresö FF, avant que celui-ci ne subisse une implosion financière. Le club doit alors se retirer de la saison 2014 de Damallsvenskan, perdant ainsi tous les points accumulés et faisant de toutes leurs joueuses des agents libres. Augustine Ejangue termine la saison avec le club d'Amazon Grimstad du championnat de Norvège[5].

En février 2015, Ejangue accepte un contrat de deux ans avec un autre club scandinave, le Fortuna Hjørring[6]. Lors de l'été 2017, elle déménage en Espagne et s'engage avec le club de Santa Teresa CD[7].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Elle est membre de l'équipe nationale du Cameroun.

Elle participe avec l'équipe nationale aux Jeux olympiques d'été 2012 puis à la Coupe du monde 2015. Lors du tournoi olympique organisé en Angleterre, elle joue trois matchs, contre le Brésil, la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande. Lors du mondial organisé au Canada, elle dispute deux matchs, contre le Japon et la Suisse[8].

Elle participe également avec le Cameroun à trois Coupes d'Afrique des nations, en s'inclinant à chaque fois en finale de la compétition face au Nigeria en 2014 et 2016, et terminant troisième en 2018. En 2019, elle est de nouveau retenue dans la sélection nationale du Cameroun pour la Coupe du monde de football féminin 2019[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Liste complète des équipes à la Coupe du monde 2019, sur www.fifadata.com
  2. Profile in Energiya's website
  3. Statistics in the Ligue des champions féminine de l'UEFA 2011-2012, in UEFA.com
  4. Gwendolyn Oxenham, Under the Lights and In the Dark: Untold Stories of Women’s Soccer, Icon Books Ltd, (ISBN 178578319X)
  5. (no) Anders Holtet, « Skandinaviske spillere vil ikke til Sørlandet », NRK,‎ (lire en ligne)
  6. (da) Rasmus Boye Estrup, « Fortuna Hjørring henter to udlændinge », Nordjyske,‎ (lire en ligne)
  7. (es) « La internacional camerunesa Augustine Ejangue, cuarto fichaje del Santa Teresa », Hoy.es,‎ (lire en ligne)
  8. Fiche d'Augustine Ejangue sur le site de la FIFA
  9. « Coupe du monde féminine 2019 : La liste des 23 Lionnes pour la compétition », Africa Top Sports,‎ (lire en ligne)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Augustine Ejangue » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]