Équipe de Guinée équatoriale féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau : Guinée équatoriale Équipe de Guinée équatoriale
Écusson de l' Équipe de Guinée équatoriale
Généralités
Confédération CAF
Couleurs Rouge
Classement FIFA en augmentation 54e (28 septembre 2018)[1]
Rencontres officielles historiques
Premier match
Drapeau : Angola Angola 3 - 0 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale
Plus large victoire
Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale 8 - 0 Drapeau : Luxembourg Luxembourg
Plus large défaite
Guinée équatoriale Drapeau : Guinée équatoriale 1 - 7 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud

Guinée équatoriale Drapeau : Guinée équatoriale 0 - 6 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 1
Premier tour en 2011
Championnat d'Afrique Médaille d'or, Afrique Médaille d'or, Afrique Vainqueur en 2008 et 2012

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Guinée équatoriale féminine de football en 2018

L'équipe de Guinée équatoriale féminine de football est une sélection des meilleures joueuses de Guinée équatoriale sous l'égide de la Fédération de Guinée équatoriale de football.

L'équipe remporte le Championnat d'Afrique de football féminin en 2008. En atteignant la finale lors de l'édition 2010, elle se qualifie pour la première fois pour la Coupe du monde qui a lieu en 2011 en Allemagne. Les Équato-Guinéennes sont à nouveau sacrées championnes d'Afrique en 2012, malgré la mort, entretemps, d'une des joueuses, Téclaire Bille, dans un accident de voiture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com, (consulté le 18 novembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]