Augustin Cabanès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabanès.
Augustin Cabanès
Description de l'image Augustin_Cabanes.jpg.
Naissance
Gourdon (Lot) (France)
Décès (à 66 ans)
Paris (France)
Domicile 6, rue d’Alençon, Paris
Diplôme Faculté de médecine de Paris
Renommé pour Histoire de la médecine

Augustin Cabanès né le à Gourdon (Lot) et mort le à Paris est un médecin, journaliste et historien de la médecine français.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Docteur en médecine de la faculté de médecine de Paris, médecin de la préfecture de la Seine, secrétaire de la Société médico-historique, Augustin Cabanès est une figure phare en matière d’histoire de la médecine, connu pour ses ouvrages relatifs à des mystères de l'histoire, et de l'histoire de la médecine en particulier.

En 1880, il commença ses études médicales à Bordeaux. Il vint bientôt à Paris suivre les cours des écoles de médecine et de pharmacie. En 1881, il fut reçu à l’internat des hôpitaux de Paris. En 1886, il obtint son diplôme de pharmacien de 1re classe. En 1889, il soutenait sa thèse de doctorat en médecine, avec une étude physiologique, chimique, botanique et thérapeutique intitulée De l’Hydrastis canadensis.

De bonne heure attiré par les lettres, Cabanès avait fait ses débuts, en 1885, dans les recherches spéciales auxquelles il devait se consacrer, par une étude sur les Souverains névropathes, travail qui parut dans le Progrès médical. Vers la même époque, il commença à collaborer à L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, dirigé par Lucien Faucou. Peu à peu, il entra à la rédaction de plusieurs grands organes scientifiques parisiens. En 1887, il fut chargé du feuilleton et du Premier-Paris[1] au Journal de médecine de Paris. À la France médicale, il écrivit de nombreux articles sous le pseudonyme de « Docteur Quercy » ; de même à la Gazette des hôpitaux, au Bulletin de thérapeutique, etc.

Cabanès aborda ensuite les revues littéraires : la Revue hebdomadaire, la Grande Encyclopédie, la Bévue des bévues, le Magasin pittoresque, etc. ; enfin les journaux politiques : Le Figaro, Le Gaulois, Le Journal, L'Éclair, etc.

En décembre 1894, Cabanès fonda la Chronique médicale, bimensuel où il publiait des articles inédits sur la santé des personnages de la littérature et de l’histoire, sur les relations de la médecine avec l’histoire, la littérature, l’art, la sociologie, l’économie politique, etc.

Outre cette tâche périodique, Cabanès a écrit, sur un ton toujours plaisant, une douzaine de volumes, dont plusieurs traditionalistes.

Les nombreux travaux convergeant tous vers un même but de Cabanès ont provoqué le réveil de la critique médicale historique, en expliquant maintes énigmes de l’histoire, restées indéchiffrables. Félix Régnault a fait remarquer que son succès a suscité de nombreux émules en faisant déborder de plus en plus l’art médical ses anciennes frontières, pour s’intéresser à toutes les sciences ayant pour but l’étude de l’homme. Il a contribué, dans une large mesure, à élargir l’horizon jusqu’alors limité des sciences biologiques et l’histoire.

Outre sous le nom de plume de « Dr Quercy », il a également écrit, entre autres, sous celui de « Dr Fernel ».

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Histoire médicale[modifier | modifier le code]

  • Molière et les médecins, Paris, bureaux de la Chronique médicale, 1895.
  • Les Curiosités de la médecine, 3 vol., 1900-1927.
Contient : I. … II. Les Cinq Sens. III. Les Fonctions de la vie. IV. Le Sixième Sens (sens génésique). Organes de la génération. Fonction sexuelle. Aberrations génitales. Curiosités relatives aux seins.
  • Poisons et sortilèges, avec le docteur Lucien Nass, 2 vol., Paris, Plon, 1903.
Contient : I. Les Césars, envoûteurs et sorciers. Les Borgia. II. Les Médicis. Les Bourbons. La Science au XXe siècle.
  • Comment se soignaient nos pères. Remèdes d'autrefois, 1905.
  • Comment on se soigne aujourd'hui. Remèdes de bonne femme, avec le Docteur Barraud, 1907.
  • Légendes et Curiosités de l'histoire, 5 vol., 1912-1921.
  • Esquisses d'hydrologie historique. Mgr le duc de du Maine et Mme de Maintenon aux eaux de Barèges (1675-1677-1681), avec le docteur R. Molinéry, 1917.
  • La Salle de garde. Histoire anecdotique des salles de garde des hôpitaux de Paris, Paris, Montagu, 1917, 128 p.
  • Les goutteux célèbres, par le docteur Bienvenu [pseud. d'Augustin Cabanès], Paris, Maison de la Pipérazine Midy, 1921.
  • L'Histoire éclairée par la clinique, 1921 ; Albin Michel, 1932, In8, Br, 320 p.
  • L'Esprit d'Esculape, avec Gustave-Joseph Witkowski, 1922.
  • Joyeux Propos d'Esculape, avec le docteur Witkowski, 1923.
  • La Médecine en caricature, 4 fasc., 1925-1927.
  • Poitrinaires et Grandes Amoureuses, 3 vol., 1925-1927.
  • Les Cinq sens, Paris, Librairie E. le François, 1926, in-8. 308 p.
  • La Goutte et l'Humour. Anecdotes et Curiosités sur la goutte et les goutteux, 1926.
  • Le Mal héréditaire, 2 vol., 1926.
Contient : I. Les Descendants de Charles-Quint II. Les Bourbons d'Espagne.
Contient :
Tome I disponible sur Wikisource.
Avant-propos : Le Génie n'est-il qu'une névrose ? Blaise Pascal. Molière. Chateaubriand. Byron. Shelley. Baudelaire. Richard Wagner.
Tome II disponible sur Wikisource.
La Fontaine. J.-J. Rousseau. Rétif de La Bretonne. Bernardin de Saint-Pierre. Lamennais. Auguste Comte. Alfred de Musset. Victor Hugo mégalomane et spirite. Sainte-Beuve. Les Frères de Goncourt.
Tome III disponible sur Gallica.
Hoffmann, Heine, Swift, Quincey, Coleridge, Cooper, Tennyson, Chopin, Gogol, Gontcharov, Lermontov, Dostoïevsky.
  • Les Évadés de la médecine. Th. Renaudot. Claude Perrault. Denis-Papin. Goldsmith. Arbuthnot. Locke. Daubenton. Lamarck. Berthollet. Pilâtre de Rozier. J.-B. Salle. Louis Véron. Sainte-Beuve. G. Planche. Louis Lacaze. Berlioz, 1931.
  • Le Costume du médecin, 1932.
  • Médecins amateurs, 1932.
Contient : Léonard de Vinci. Cervantès. Descartes. La Fontaine. Mme de Sévigné. Diderot. Mirabeau. Bernardin de Saint-Pierre. Sébastien Mercier. Maine de Biran. Prince de Ligne.
  • Mœurs intimes du passé, cinquième série, « Les fléaux de l'humanité peste, lèpre, choléra, variole, grippe », Paris/Saint-Denis, Librairie Albin Michel, 1939, 479 p. 80.
  • Chirurgiens et blessés à travers l'histoire. Des origines à la Croix-Rouge, sans date.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Marat inconnu : l'homme privé, le médecin, le savant, 1891.
  • Le Cabinet secret de l'histoire entr'ouvert par un médecin, 3 vol., 1897-1898.
  • Balzac ignoré, 1899.
  • Les Morts mystérieuses de l'histoire, 2 vol., 1901-1911.
Contient : I. Rois, reines et princes français, de Charlemagne à Louis XVII. II. Rois, reines et princes français, de Louis XVII à Napoléon III.
  • Les Indiscrétions de l'Histoire, 6 vol., 1903-1907.
  • La Névrose révolutionnaire, 2.vol., en collaboration avec le docteur L. Nass, Paris, Albin Michel, 1906.
Mœurs intimes du Passé, Huitième série, « Éducation de Princes », couverture.
  • Mœurs intimes du passé, 12 vol., 1908-1936.
Contient : I. Comment nos aïeux se protégeaient du froid, comment se mouchaient nos aïeules, l'origine du peigne, la propreté des mains, etc.[2] II. La vie aux bains. III. La faune monstrueuse des cathédrales, en marge des vieux missels, les folies du carnaval, les processions licencieuses, les offices burlesques, etc. IV. La vie d'étudiant. V. Les fléaux de l'humanité, peste, lèpre, choléra, variole, grippe. VI. Usages et coutumes disparus. VII. Enfances royales (de Charles VI à Louis XIV). La grossesse à la cour de France. Comment on élevait princes et princesses. VIII. Éducation de princes (du grand Dauphin au prince impérial). Les premières années du grand Dauphin. L'enfance de Louis XV. L'éducation de Napoléon III et du prince impérial. IX. Les moyens de transport. X. La vie thermale au temps passé. XI. Le Sabbat a-t-il existé ? XII. Villes d'eaux à la mode du grand siècle.
  • Fous couronnés, 1914.
Contient : Jeanne la Folle. Philippe II d'Espagne. Pierre le Grand. Pierre III, Paul Ier de Russie. Christian VII de Danemark. Othon et Louis II de Bavière.
  • Une Allemande à la cour de France : la princesse Palatine. Les petits talents du grand Frédéric. Un médecin prussien, espion dans les salons romantiques, 1916.

Souvenirs d'un académicien sur la Révolution, le premier Empire et la Restauration, avec introduction et notes du docteur Augustin Cabanès et suivis de la correspondance de l'auteur Charles Brifaut, Paris, Albin Michel, 1920-1921.

  • Une dynastie de dégénérés. Folie d'empereur : Guillaume II jugé par la science, Paris, Albin Michel, 1920, 468 p.
  • La Princesse de Lamballe intime (d'après les confidences de son médecin). Sa liaison avec Marie-Antoinette. Son rôle secret pendant la Révolution, 1922.
  • Au chevet de l'Empereur, Paris, Albin Michel, 1924, 503 p.
  • Dans l'intimité de l'Empereur, Paris, Albin Michel, 1925.
  • L'Enfer de l'histoire. Les Réprouvés et les calomniés, 1925.
  • Dans les coulisses de l'histoire, 1929.
  • Les Énigmes de l'histoire, 1930.
  • Les Condés. Grandeur et Dégénérescence d'une famille princière, 2 vol., 1932-1933.
  • Autour de la vie de Bohême, 1938.
  • Les Secrets de l'histoire, 1938.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article placé en tête dans un journal parisien.
  2. Augustin Cabanès, La médecine dans le passé : comment nos ancêtres se garantissaient du froid, Paris, Albin Michel, 1908-1936 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Manuel, Portrait du docteur Cabanès, photographie publiée dans La Chronique médicale du 1er juin 1928.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Carnoy et De Beaurepaire-Froment, La Tradition, Paris, Aux bureaux de la Tradition, 1904, p. 171-75.
  • « Biographie du docteur Cabanès », L'Album du Rictus, journal humoristique mensuel, tome III, 1909 (en ligne).
  • Jane Govaerts née Régis, Un médecin au service de l'histoire : le docteur Augustin Cabanès, Paris, Jouve & Cie , 1941.
  • J. Noir, La Médecine et l'histoire, Paris, Le Concours médical, 1928.
  • Exposé sommaire des titres et travaux scientifiques du Dr Cabanès, Paris, Imprimerie Coyart, 1912.
  • Le docteur Cabanès : un grand historien, Paris, Albin Michel, 1930.
    Discours prononcés à l'inauguration du monument[Lequel ?] élevé à Gourdon le .
  • Jean-François Hutin, « Augustin Cabanès (1862-1928) : Clinicien de l’Histoire ou vulgaire anecdotier? », Clystere-E-revue : Histoire des instruments médicaux, histoire de la santé, no 28, mars 2014, p. 13 ([PDF] en ligne).
  • R. Molinéry, Le docteur Augustin Cabanès, fondateur de la "Chronique médicale", Luchon, 1928.
  • Georges Doutrepont, « La littérature et les médecins en France », Bulletin de l'Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises, t.12, no 4, novembre 1933, p. 137–177 ([PDF] en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]