Au feu, les pompiers !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Au feu, les pompiers !
Titre original Hoří, má panenko
Réalisation Miloš Forman
Scénario Miloš Forman
Ivan Passer
Václav Sasek
Jaroslav Papoušek
Acteurs principaux
Sociétés de production Carlo Ponti Cinematografica
Filmové studio Barrandov
Pays d’origine Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
Genre Comédie
Durée 71 minutes
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au feu les pompiers ! (Hoří, má panenko) est un film italo-tchèque réalisé par Miloš Forman, sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une petite ville de Tchécoslovaquie le bal annuel du corps des pompiers volontaires se prépare. Ce sera l'occasion de remettre la Hache d'or à l'ancien chef des pompiers, âgé de 86 ans. Le comité a prévu un bal, mais également une tombola et l'élection de miss Pompiers. Les prix de la tombola sont volés peu à peu, en commençant par ceux consistant en nourriture. Les candidates à l'élection de miss Pompiers refusent de concourir, puis une maison est détruite par le feu, les pompiers étant arrivés trop tard sur les lieux. En outre, même la Hache d'or est volée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

La plupart des acteurs du film ne sont pas des comédiens professionnels.

Le film dans l'actualité de l'époque[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Cette puissante satire de la bureaucratie, pleine de références à un scandale politique qui se jouait à l'époque dans le pays, fait éclore une tempête de protestations. Le président Antonín Novotný se sent personnellement visé et 40 000 pompiers menacent de déclencher une grève générale. Forman sillonne alors la Tchécoslovaquie afin d'expliquer aux différents corps de pompiers que le film a été conçu avant tout comme une allégorie politique.

Alors que Miloš Forman est en Europe occidentale pour la promotion du film, et peu avant la première à l'Ouest, les chars soviétiques entrent à Prague, mettant fin au Printemps de Prague et obligeant le réalisateur à émigrer.

Distinction[modifier | modifier le code]

Le festival de Cannes est interrompu en 1968 avant son terme à cause des événements de mai 68 et aucun prix n'est décerné[1].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Au Feu les pompiers ! est le dernier film tchécoslovaque de Miloš Forman et son premier en couleurs.
  • Il a été tourné pour partie aux Studios Barrandov de Prague
  • Le film et son auteur subiront les pressions non seulement de l'État mais aussi du producteur Carlo Ponti. Lors de son visionnement, le politburo du Parti communiste tchécoslovaque ainsi que le producteur s'accorderont à trouver le film pessimiste et dévalorisant pour la classe ouvrière. Il sera interdit d'exploitation à vie sur le territoire tchécoslovaque. Le producteur arguera en plus d'un non-respect de la durée contractuelle du film pour enjoindre au réalisateur de rembourser les sommes dépensées. Ce seront finalement François Truffaut et Claude Berri qui viendront au secours de Miloš Forman en rachetant les droits.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reuters, « Cannes : 1968 rattrape le Festival », Le Point,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]