Aragh sagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aragh sagi
Image illustrative de l’article Aragh sagi
Aragh Sagi.

Pays d’origine Iran

Aragh Sagi (en persan : عرق سگی) signifiant littéralement « distillat de chien » est un type d'alcool de contrebande iranien.

Cette boisson alcoolisée distillée contient généralement environ 70% d'alcool. Cependant, comme il est produit de manière illicite, il peut contenir plus ou moins d'alcool, atteignant même parfois 90%. Un Aragh Sagi de haute qualité a un goût similaire à celui de la grappa. Elle est également connue sous le nom de vodka persane[1],[2] dans les pays occidentaux. Il est généralement produit dans les maisons particulières à partir de raisins secs fermentés. Sa production et sa possession par des citoyens ordinaires sont considérées comme illégales en Iran ce qui est d'ailleurs le cas de toutes les boissons alcoolisées. Avant la révolution de 1979 en Iran, ce produit était fabriqué traditionnellement dans plusieurs villes d’Iran, telles que Yazd. Depuis qu'il a été interdit en 1979, c'est une activité clandestine et il est vendu au marché noir. Aujourd'hui, Aragh Sagi est largement considéré comme une boisson alcoolisée bon marché choisie par les consommateurs en raison de l'absence d'autres solutions de remplacement.

L'aragh (également arak) désigne de manière générique un ensemble de liquides aromatiques produits par distillation à partir d'herbes et de graines, par exemple de la menthe ou de l'anis. L'aragh alcoolisé est produit à partir de raisins secs, de dattes ou d'une autre substance. Aragh-e Sagi (en persan : عرق سگی, littéralement "arak de chien", de sag = chien en persan) est une sorte d'arak iranien plus pur et plus fort distillé à partir de raisins secs mais sans anis.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, la société Meikadeh produisit de l'aragh, qui présentait sur la bouteille l'image d'un chien — un Beagle — en tant que marque de fabrique, et le public commença à s'y référer sous le nom de "Aragh Sagi".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée sur "Persia" dans J. Robinson (ed), "The Oxford Companion to Wine", troisième édition, p. 512-513, Oxford University Press, 2006,
  2. Hugh Johnson, "The Story of Wine", New Illustrated Edition, p. 58 & p. 131, Mitchell Beazley, 2004, (ISBN 1-84000-972-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :