Antti Lovag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Lovag Antti, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Antti Lovag, où le prénom précède le nom.
Antti Lovag
Présentation
Naissance
Budapest Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie
Décès
Tourrettes-sur-Loup
Activités Architecte « habitologue »

Antti Lovag, né en 1920 à Budapest en Hongrie et mort le à Tourrettes-sur-Loup (Alpes-Maritimes), est un architecte « habitologue » hongrois spécialisé dans les Maisons Bulles et l'architecture organique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Hongrie en 1920 d'un père russe et d'une mère finlandaise, Antti Lovag suit d’abord des cours d'architecture navale à Stockholm en Suède avant de poursuivre ses études à l'École des beaux-arts de Paris où il arrive en 1947.

Il fait ses armes en particulier avec l'architecte Jean Prouvé.

À partir des années 1960 Antti Lovag se dit « habitologue » et expérimente avec les architectes Pascal Haüsermann, Jean-Louis Chanéac et Jacques Couëlle l'architecture organique inspirée des formes de la nature pour imaginer des habitations plus naturelle, en harmonie avec la morphologie humaine. Il étend son travail jusqu'au mobilier des maisons qui s'adaptent aux courbes.

De 1969 à 1989 il va développer sa première maison bulle la Maison Gaudet dont le chantier d'agrandissement permanent durera 30 ans à Tourrettes-sur-Loup, classée au monument historique par le Ministère de la Culture en 1998.

En 1971 il entreprend la construction de la Maison Bernard, maison bulle à Port-La-Galère avec le mécénat de l’industriel lyonnais Pierre Bernard.

De 1975 à 1989 il construit le Palais Bulles de Pierre Cardin à Théoule-sur-Mer acheté après sa construction en 1992 par le couturier Pierre Cardin .Celui-ci y adjoindra un théâtre et une cuisine et travaillera à la décoration intérieure par des peintures murales commandées à des artistes.

Sur la Côte d’Azur, Antti Lovag signe également la « Maison des Jeunes Picaud » à Cannes, le « complexe astronomique du collège Valeri » de Nice, le « complexe ludique du collège de l'Estérel » à Saint-Raphaël, le « laboratoire d'interférométrie à l'observatoire astronomique de la Côte d’Azur » à Calern.

Il est précurseur de la Blob architecture et inspira la maison des Barbapapa[1].

Il meurt le 27 septembre 2014, dans sa maison prototype de Tourrettes-sur-Loup, après avoir passé les dernières années de sa vie à développer de nouvelles techniques de constructions[2].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alfred Werner Maurer: Antti Lovag, - Kugelbauten in den Felsen über der französichen Côte D'Azur in Tourettes-sur-Loup Philologus-Verlag, Basel 2007.

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Les maisons d'Antti Lovag, film documentaire de Hugues Peyret 2004
  • Les Visionnaires, film documentaire de Julien Donada. 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]